L’année dernière, Abou Debeing signé à l’époque sur le sacro saint Wati B a sorti sa “Debeingerie”. Au programme, puissance du Wati B oblige, l’artiste a featé avec les plus grosses têtes de ce star system avec notamment Dadju, Lartiste, Black M, Aya Nakamura ou encore Keblack. Il faut savoir une chose : Abou Debeing ne s’arrête jamais. Et si vous doutez du réservoir de talent qu’est encore à ce jour le Wati B, il suffit de voir l’ascension qu’a connu Dadju, après son départ certes. Aujourd’hui il gravite autour du monde de la musique avec ses disques de platine dans les poches. Depuis quelques mois, Abou Debeing balance des clips / singles. Mais le rappeur a quitté le label également. Et désormais il fait son chemin seul comme beaucoup d’autres.

Dernier single en date, le fameux “Mes Défauts” en featuring avec la fabuleuse Imen qui rappelle un temps où les rappeurs préféraient les doux featurings à une utilisation intensive du vocoder. Dans ce clip, Abou Debeing met en scène une véritable histoire d’amour loin des “tchoins” et des fesses qui remuent dans un clip. Abou Debeing chante plus qu’il ne rappe dans ce titre dans la grande lignée de l’Urban Pop qui a fait le style du rappeur.

@le_z_de_ze_z #METOO je me suis pris une droite dans un aéroport. J'ai pas fait de prison ... Mais #BalancetonRappeur Mec !