C’est bien le dernier des survivants. Que reste t-il de cette époque ? Que reste t-il de l’âge d’or du Rap français ? Le Rap c’est plus ce que c’était ? Non, le rap a changé ! Il n’est pas mieux ni moins bien, il est différent. Il n’est plus désormais la chose des quartiers, il s’agit tout simplement d’une chose appartenant à tous. Le Rap était le défouloir d’une génération sacrifiée sur l’autel ardent des racismes renaissant, désormais c’est le porte drapeau d’une génération dynamique qui a tout fait pour redevenir “Filles et Fils de France”. 

Alibi Montana est le meilleur représentant de cette génération. Il a plus de 20 ans de carrière derrière lui. Son refrain avec Diam’s sur “Loin des Yeux, Loin des Coeurs” dédié aux couples déchirés par la prison résonne encore dans le cœur des insiders. Mais Alibi Montana ce n’est pas seulement de la musique, c’est aussi la conviction d’un homme engagé dans tous les combats, les combats d’une vie. IL a été de toutes les guerres, il a participé à tous les combats. En procès contre Nicolas Sarkozy, il n’abdiquera pas. La garde Meurt mais ne se rend pas.

Son histoire, son autobiographie, Alibi Montana l’a écrite dans son “De la Rue à la Rime”. Son ouvrage permet de comprendre comment un mauvais garçon a été sauvé par la force de ses rimes pour quitter le quartier non pas “en lexus” mais en regardant ardemment ce qui se cache derrière lui.

Alibi Montana est l’un des derniers représentants d’un Hip Hop qui cherchent à représenter un peuple. Son Rap est le témoignage de la minorité muette.  Son clip “De la Rue à la Rime” est l’hymne homonyme du livre témoignage d’une vie de combat.