Dans son « 3G » consacré à ces rivaux du moment, B2O déclarait « Aucun talent pour le buzz ». Et bien c’est tout le contraire d’Alrima. Sorti de nulle part avec « Claquette Chaussette », il enfonce les portes du Rap system, et va représenter son nouveau style jusqu’au plateau de Cyril Hanouna à « Touche pas à mon Poste ». Personne ne l’a vraiment aidé à part ses proches et son producteur une figure ancienne dans le Rap. Alrima dévoile son opus « Fuego » et réussit à transcender les frontières étriquées du Rap en réunissant a la fois les puristes et à la fois un public peu accoutumé à ce genre musical. Son secret, le rappeur le tient de sa grande polyvalence. Car entre sons gangsta rap et titres destinés aux clubs, Alrima ne perd jamais pied… il est à l’aise dans tous les styles.

Après la sortie de « Fuego », Alrima a déjà dévoilé quelques singles optant à chaque fois pour un style très différent. Avec le dernier d’entre eux, « Pour mon ex », il allie avec brio les différents ingrédients de ce qui deviendra sans doute un gros succès. Titre rap mais certainement musical, bon esprit avec des punchlines grandioses teintées d’humour noir, le « Pour mon ex » est 42 ème des tendances YouTube après deux jours, et il totalise déjà plus de 600 000 vues.

La production instrumentale du titre a été laissée à Shiro, un producteur ultra stylé qui est aussi graphiste. Il a réalisé une composition plutôt originale entre sonorités club et beat plus violent. Une belle œuvre un peu hybride.

Sur cet extrait, Alrima aussi énergique que d’habitude consacre une diss track à … son ex. Punchline hilarante  et un flow qui est loin d’être anecdotique font la force de ce morceau. Le visuel façon Story telling de Purple Street vient parachever cet œuvre qui sera sans doute un gros tube.