mardi 17 novembre 2020

Captaine Roshi – Champions

Devenir rédacteur chez Rapunchline

T'as l'âme d'un journaliste, t'es super motivé et tu t'y connais bien en musique urbaine ? Si tu penses avoir toutes ces qualités, contacte-nous par mail pour rejoindre notre équipe de bénévoles.

Roshi qui se présente, son blaze l’indiquant, comme un capitaine de guerre le démontre une nouvelle fois avec le single Champions, véritable suite de Molotov. Sa nouvelle mixtape Attaque 2 arrive très prochainement, le 27 Novembre et puisque tout l’univers de Captaine Roshi est cohérent les deux premiers sons qu’il balance font état de cette attaque. Concernant les clips on peut parler de courts métrages qui se suivent et se répondent, ceux là sont réalisés par BLEUNUIT (Tsew The Kid, Ichon, Koba LaD etc…).

Avec Molotov on assistait à une préparation physique et mentale de ceux qu’on pourrait appeler l’armée de Captaine Roshi, le film se termine sur une montre que l’on va retrouver dans Champions marquant le moment est venu pour lancer l’assaut. Les images avec une teinte verte indiquent que la scène se déroule pendant la nuit. Grace à la caméra infrarouge on distingue même les nuances et on plonge dans l’ambiance où son armée doit avancer à pas feutrés pour surprendre l’ennemi. Pour le surprendre, il le surprend, car il tabasse l’instru sans lui laisser le temps de respirer. Celle-ci est produite par Vladimir Cauchemar, aka le producteur le plus médiéval du game. En général il essaie toujours de ramener du club, de la danse dans le rap français en utilisant beaucoup de flûtes comme sur les prod’ de Lomepal ou Roméo Elvis.

Sauf que Captaine Roshi, qui se place toujours en concurrent de la production, ne va la pas la laisser respirer et va la combler de phrases, de rimes afin de la battre par K.O. ce qui va lui laisser à elle très peu de place. De l’espace il n’y en a pour personne, car cette année il apparaît très productif et déterminé, comme il le dit « On enchaîne, ré-enchaîne, si t’es pas près tu sautes, moi, j’suis devant, j’fais la diff’ ». En effet, il parle des projets Contre Attaque, War et Attaque 2 datant de 2020 dont le dernier va bientôt sortir un an quasiment après sa première mixtape Attaque. Habillé comme un membre éminent d’une autorité militaire plutôt d’Europe de l’Est il abandonne son durag pour une chapka mais garde un aspect éminemment important de sa personnalité en se promenant avec un serpent. Celui-ci fait référence à son surnom, symbole de son quartier d’origine Pigalle et de ses péchés.

Dans l’interview donnée par Medhi Maïzi, Le codeil expliquait garder plusieurs cartouches dans sa manche comme le son PimPom, créé depuis le projet Attaque attendant patiemment que le public soit prêt. C’est ce qu’on va pouvoir voir ainsi que d’autres sons avec des invités de marque comme PLK, Yuzmv, Gradur ou encore Alpha Wann.