mardi 11 août 2020

DA Uzi – Soirée des cités

Devenir rédacteur chez Rapunchline

T'as l'âme d'un journaliste, t'es super motivé et tu t'y connais bien en musique urbaine ? Si tu penses avoir toutes ces qualités, contacte-nous par mail pour rejoindre notre équipe de bénévoles.

Le premier album de DA Uzi sorti le 03 Avril continue de faire son petit bout de chemin avec une certification or pour son featuring avec Ninho, Crois-moi et d’excellents morceaux comme Plus belle la vie, Le dire feat Maes, Da Vinci etc… Celui qui nous intéresse ici c’est Soirées des cités, un morceau différent de ce qu’il propose habituellement car plus festif, idéal pour la période estivale.

Soirée des cités a été produit par l’excellent Christopher Ghenda à l’origine de hits comme MMM de Naza, Comportement de Aya Nakamura ou Medellin de Niska. Sur cette instru très rythmée qui permet à DA Uzi d’avoir de l’espace pour allonger ses phrases et privilégier la mélodie. On est plongé dans une ambiance funk sur laquelle on a envie de claquer les doigts et d’improviser une danse style le Mia d’IAM. Le clip réalisé par Cherif No Colors, que l’on retrouve sur les clips freestyles de Cheu-B, Leto ou encore le très visionné Hé Ho de Gambi etc…, nous plonge dans l’univers de la définition d’une soirée de folie à la cité.  Une soirée des cités selon DA Uzi (et pas que) c’est de l’alcool dans une petite bouteille d’eau cristaline et comme l’alcool c’est justement pas de l’eau cela amène à des pertes de mémoires le lendemain « Les soirées de cités, tout l’monde excité, j’me rappelle plus c’qui s’est passé », les évènements les plus incroyables peuvent se produire, on peut se retrouver amoché ou encore sans argent. Et pourtant pour s’amuser pas besoin d’aller dans les grands clubs parisiens ou autre il suffit de rester aux abords du quartier « Soirées des cités, dans l’parking ou bien l’hall de la tour ». Bien souvent le physio a des consignes bien précises pour empêcher de laisser rentrer les jeunes hommes en groupe surtout si ils sont banlieusards. Ceux-là ont du trouver une alternative pour s’amuser en créer leurs propres soirées dans leur environnement, celui duquel ils ne pourront jamais se faire recaler. Malheureusement dès fois ces soirées là sont interrompues par la police qui vient gâcher la fête « Y’a un gyro dans l’rétro, c’est une soirée des cités ». Le clip se finit au petit matin, lorsque le soleil se lève annonçant la fin de la soirée. Da Uzi finit en vidant le liquide marron de sa Cristaline ce qui rappelle la première image du clip Le Dire ou main dans la poche, bouteille de champagne dans l’autre, il la verse vers le sol. 

DA Uzi montre qu’il est capable de faire des sons aussi bien très mélancoliques, tristes que des sons joyeux, où on le voit danser. Il est un artiste très complet qui arrive à dépeindre très justement ce qu’il vit et même de tourner en dérision la discrimination vécue par les banlieusards concernant les soirées parisiennes pour en voir que le côté positif et embellir une soirée à la cité.