mercredi 25 novembre 2020

Denzo feat Bramsito – Cramé

Devenir rédacteur chez Rapunchline

T'as l'âme d'un journaliste, t'es super motivé et tu t'y connais bien en musique urbaine ? Si tu penses avoir toutes ces qualités, contacte-nous par mail pour rejoindre notre équipe de bénévoles.

C’était en Juin 2019, Denzo préparait un concert à Grigny pour fêter la sortie de son album « Atrocité« . C’est de Grigny que Denzo tire toute son influence. Il déclare alors au parisien :  « Ces 13 titres, c’est ma carte de visite. J’ai vécu 17 ans à Grigny, les rappeurs qui m’ont influencé sont les grands du quartier. Ce sont les meilleurs mais ils n’ont pas eu la médiatisation qu’ils méritaient. Je veux les venger.« . Du premier projet de Denzo, labelisé chez Because Urban, un rap polyvalent et engagé. Il est le rappeur de son époque.

Après la sortie de son titre « Bad Woo » très festif, le rappeur dévoile un nouveau single en featuring avec Bramsito du 7Corp de Booba. Changement de style total et petit chef d’œuvre en perspective. Le titre mélancolique a été produit par un certain Marcelinho, qui a surtout officié autour de GLK de Bendo Music mais il a également placé des prod’ chez Kalash Criminel et 4Keus. Il est accompagné de Wensly et de Bramsito lui-même ! Avec quelques notes de piano, sample somme toute assez classique, allié à une rythmique contemporaine, le titre est le point de rencontre parfait entre le classique et la modernité. Tout comme le clip.

Car le visuel concocté par Valou Gold est tout simplement subjuguant. Loin des stéréotypes qui gangrènent les clips de Rap français, la réalisatrice reprend tout au long du story telling des deux rappeurs des images d’un film culte des années 95, « La Haine« . Il faut savoir que le long métrage de Mathieu Kassovitz récompensé à Cannes est le premier véritable film traitant des quartiers avec bien entendu « Le Thé au Harem d’Archimède » et « Ma 6T va craquer« .  La réalisatrice reprend par exemple la scène du miroir avec à la place de Vincent Kassel un certain Denzo, où elle place Bramsito dans le rôle de Hubert Kondé en faiseur de paix à l’heure de la guerre.

C’est un véritable court métrage ! Le film finit et commence sur les « yeux fermés« , maudit soit les yeux fermés. Mais il y a une surprise à la fin du clip. Un acteur de « La Haine » a participé au clip.