Annoncé depuis 2 jours, le retour de l’un des groupes mythiques du rap français est bel et bien là. Mythique, le mot n’est pas exagéré pour le collectif Marseillais, auteur de l’un des plus gros classiques du rap français : L’école du micro d’argent, sorti en 1997. Pour les plus jeunes qui ne les connaîtraient pas, comme Koba LaD qui avait fait le buzz dans l’émission Rap Jeu de Mehdi Maïzi, IAM c’est un collectif originaire de Marseille et composé de 5 membres : Akhenaton, Shurik’n, Kheops, Imhotep et Kephren (anciennement 6 avec Freeman).

En plus de leur collectif, la plupart des membres entretiennent également une carrière solo très riche, comme Akh avec par exemple son album Métèque et Mat (1995), Shurik’n avec Où je vis (1998) ou encore Kheops avec le projet Sad Hill (1997).

Depuis Mai 2017 et leur dernier album Rêvolution, le collectif n’avait rien sorti de neuf, mais continue d’être présent sur scène avec notamment une tournée estivale bien remplie et qui s’achèvera le 28 Septembre à Madrid pour le “El festival“. L’occasion pour eux de jouer leur nouveau morceau disponible depuis ce Vendredi minuit, Omotesando. Pour la traduction, Omotesando est une avenue située dans l’arrondissement de Shibuya à Tokyo, et est en quelque sorte les Champs Elysées de Tokyo.

Et quel retour ! La prod aux sonorités guerrières annonce la couleur dès le début, et l’introduction d’Akhenaton qui nous envoie des “bons baisers de Mars” fait écho à leur morceau  Planète Mars, surnom donné à leur ville de Marseille. Après une longue introduction où l’ont peut entendre Lino notamment, l’instru évolue pour laisser place à un style plus à l’ancienne, plus boom-bap. Les deux compères n’ont rien perdu de leur flow et de leur technique, nous offrant deux couplets de qualité, dont on retiendra la punchline d’AKH : “100% des mots sont à nous c’est quoi ce rap avec ghostwriters“.

Retour gagnant donc pour le légendaire collectif Marseillais, avec ce morceau qui sonne d’ailleurs un peu comme une introduction d’album. Et cela a été confirmé ce matin avec le clip associé au morceau qui vient annoncer un nouvel album. Le clip réalisé par Didier D. Darwin montre en effet le collectif dans les coulisses de l’enregistrement de ce futur projet à Brooklyn.

L’album s’appellera Yasuke, du nom d’un esclave africain qui a vécu au XVIᵉ siècle et est devenu samouraï au Japon. Un joli mélange entre le Samouraï que nous rappait Shurik’n et le continent Africain représenté par le “Métèque et Mat” d’Akhenaton. Il faudra attendre le 22 Novembre prochain pour découvrir ce nouveau projet, plus de 2 ans après le dernier album. D’ici-là, vous pouvez toujours le pré commander, et profiter de l’attente pour vous réécouter (ou écouter, deuxième dédicace à Koba) les plus gros classiques d’IAM et comprendre pourquoi ce nouvel album sera très attendu