lundi 3 août 2020

Illustre – Vautour

Devenir rédacteur chez Rapunchline

T'as l'âme d'un journaliste, t'es super motivé et tu t'y connais bien en musique urbaine ? Si tu penses avoir toutes ces qualités, contacte-nous par mail pour rejoindre notre équipe de bénévoles.

C’est un véritable OMNI que cette rappeuse qui vient de dévoiler son premier titre « Vautour« . Un OMNI pour ceux qui ne l’entendent pas encore, c’est un objet musical non identifié. L’artiste met un terme peut être à 20 ans de débat en France.
Car avant que Diam’s ne lève le voile sur l’horizon de femme gangsta rappeuse, la plupart des artistes féminines dans le Rap Jeu en France (contrairement à ce qui s’est passé aux USA) étaient plutôt cantonnées au chanson d’amour. Bien entendu Lady Lastee a aussi montré la voie dans un certain, et son « Et Si » résonne encore jusqu’à aujourd’hui, comme le plus beau cri d’une sœur en deuil sans oublier biensûr l’éternel légende qu’est Casey.
Premier contact avec Illustre, la rappeuse est carrément Hardcore : « Je suis comme la température, je reviens plus forte chaque année » comme une référence au réchauffement climatique. Et oui la rappeuse n’est « pas aussi sage qu’il pensait« . La production instrumentale très angoissante signée Zicol sonne comme une marche funèbre avec une cloche redondante. Et sur ce terrain là, Illustre kicke salement.
Un soin tout particulier a été apporté au visuel, il est signé par Léa Tartière & Vivi What / hmwk. Comme un certain SCH, c’est noir et l’anarchie qui domine dans ce vidéo clip. Illustre a une place à gagner dans un Rap Game qui devrait s’accoutumer à l’éclosion des femmes fortes.