C’est un pur produit de Daymolition qui vient de dévoiler son premier projet “Le Mal est Fait“. Isk comme Hatik, Timal ou encore Zeguerre s’est taillé une réputation de fer sur Daymolition. Dans cette arène qu’est la plateforme de partage de freestyles, les rappeurs indépendants se mesurent les uns aux autres avec leur unique talent comme défouloir, et leur succès se mesure au nombre de vues. Avec sa série “Acharné“, ISK détonne avec une énergie assez spécifique, et un sens lyrical au dessus de la norme pour un rappeur de sa génération.

Après “Grave Vert“, le rappeur vient de dévoiler le deuxième extrait “clippé” de son projet “Le Mal est Fait“. A la prod, on retrouve un certain Noxious. Le beatmaker fait partie du haut du panier des producteurs français. Un de ses plus gros succès sera en tout état de cause le “WLG” de Niska. Pour ISK, le beatmaker a choisi la douceur d’une production instrumentale vaporeuse. L’artiste reprend bien entendu une comptine pour enfant “Au Clair de la Lune“, un peu comme Naza lorsqu’il avait pastiché “Une souris Verte“‘. Mais si Naza avait composé un hymne à la joie plein de second degré et d’humour, c’est dans une mélodie noire, un chant plein de mélancolie que ISK va puiser l’inspiration. Peut être que derrière la reprise de “Au Clair de la Lune” se cache l’idée que certains perdent leur enfance dans le vacarme des quartiers qui grondent. Et cette comptine est spécialement faite pour eux.

ISK use de son sens lyrical pour une mélodie urbaine qui sent fort le vécu de ceux qui ont perdu “leur jeunesse à la gagner“. C’est dans une forêt comme un repenti qui veut échapper à son passé que le rappeur raconte la triste histoire dans laquelle beaucoup se reconnaîtront sous le regard avisé du réalisateur Colin L.