Véritable surprise de 2019, ISK s’était démarqué par son talent lors du Rentre dans le Cercle Hors-Série TangoLeague #2. En effet, Fianso a eu beau prévenir les spectateurs avec un “Celui là il sait rapper, attention mon gars!“, le choc restait brutal tant la prestation du rookie était qualitative. Avec, en parallèle, sa série de freestyles “Acharné” sur Daymolition, le rappeur du 77 n’a eu de cesse d’étendre son exposition. Il est vrai, cumulant des millions de vues, le représentant de La Ferté-sous-Jouarre a su se présenter au public via un rap brut de décoffrage, sincère et criard.

De retour aujourd’hui avec le clip d’Acharné 8 (Richard Mille), celui qui est encore mineur démontre qu’il est prêt à entrer dans la cour des grands. Fidèle à lui-même le fer de lance de Bendo 11 records ne fait pas dans la zumba. Des variations de flow, des cris, de l’autotune maîtrisé, une prod de Guapo sur mesure: ISK a peaufiné sa recette et le moins que l’on puisse dire c’est que les amateurs de tracks crues s’en délecteront.

Au niveau du visuel, l’espoir du 77260 fait preuve d’un charisme incroyable pour son jeune âge. Tantôt dans un atelier d’horlogerie, un appartement de type Haussmannien ou entouré de son équipe, tout est en cohérence avec le titre du morceau. Les caméras de Colin L ont su donner une imagerie complète au son, tout en respectant les codes qui caractérisent ISK depuis ses débuts.

Enfin, avec des épisodes de plus en plus travaillés, on ne peut qu’espérer l’annonce d’un premier projet qui viendrait installer officiellement le MC dans le game.