Avant de démarrer son Diamond Rock tour dans toute la France pour se terminer le 23 septembre à l’Accor Hôtel Arena, Kalash nous offre un petit cadeau avec le clip du single très plébiscité Conséquences. Ce single est tiré de son excellent album Diamond rock sorti depuis le 1er Novembre et qui est pour lui l’album préféré de sa carrière.

Conséquences est un titre très personnel où l’artiste parle de son vécu avec beaucoup de sincérité. Il parle de sa venue au monde avec une phrase très juste dans laquelle bon nombre pourront se reconnaître “Fabriqué dans l’amour et venu dans la haine” puis il enchaîne sur le déroulé de sa vie en faisant une sorte de bilan “J’ai couru et enjambé tant de fossés Que j’en oublierai mes plumes évanouies“. Il prend de la distance en observant les conséquences sur les générations futures “Nos erreurs sont longues d’effet, si ce n’est pas nous ce sera ceux d’après“. Il mène une véritable introspection concernant son être, la famille, l’amour et la religion “J’ai fuis l’église mais pas Jésus donc je prie“.

Cette chanson est très intense de par les très belles et poétiques paroles mais également de part l’interprétation de Kalash qui a l’air de pleurer sa chanson, la mélodie est magnifique et il arrive à y mettre encore plus d’ampleur lorsqu’il s’adresse au père “Plus fort que le père m’entende supplier le paradis“, ce qui nous met inexorablement des frissons.

Le clip, dirigé par Nicolas Noël à qui on doit celui de Niska et de Ninho pour Maman ne le sait pas, arrive à retranscrire les émotions que l’on traverse lorsqu’on écoute ce morceau. Il est tourné dans une église au milieu de laquelle Kalash apparaît transcendé par la lumière avant de s’asseoir au confessionnal pour se confesser. On voit ensuite la version de lui enfant assistant aux scènes de guerre de ses parents, il traverse ensuite le brouillard avant d’arriver à l’église. Les images sont très belles et apparaissent avec du flou, ce qui correspond à ce qu’on se représente du paradis avec les halos de lumière.

Malgré la mélancolie du titre, Kalash apporte une touche d’espoir à la fin de celui-ci car il pense qu’il est encore temps de sauver les générations futures, en tout cas ce qui est sûr c’est que si notre génération est foutue, foutue pour foutue autant se retrouver tous ensemble sur sa tournée afin de demander notre rédemption.