Chose promis chose due ! Kery James nous avait annoncé la réédition de son album J’rap encore avec les titres inclus de son feat avec Orelsan, dont on avait découvert le clip il y a peu, mais également un feat avec Soprano, un avec Lacrim et celui qui nous intéresse ici qui est avec Youssoupha. Pour ce morceau avec l’autre leader de la ligue, il nous dévoile le clip toujours réalisé par la très talentueuse Leila Sy et en supplément on peut voir l’affiche de son film qui sortira le 12 octobre sur Netflix ainsi que des images inédites.

L’affiche du film évoque la dualité dans laquelle est pris Noukoumé, 15 ans, le cadet d’une famille de trois garçons, qui se trouve à la croisée des chemins. Il a le choix entre suivre le parcours de l’aîné, Demba, aux portes du grand banditisme et Soulaymann, élève avocat qui passe le concours d’éloquence. Les couleurs rouges et bleue sont utilisées, l’une en référence au mal et l’autre au bien, les deux grands frères incarnant chacun une couleur différente. Ils sont placés derrière Noukoumé sur l’affiche ce qui nous fait penser aux deux voix internes auxquelles est confronté le petit, l’une symbolisant l’ange et l’autre le démon.

Le clip démarre avec une punchline de Kery « Pour prouver notre amour on est souvent trop lent …», cela sonne comme un hommage à ceux qu’il aime et en particulier à sa mère car c’est bien le sujet dont on parle avec le titre « les yeux mouillés ». Les yeux qui sont mouillés sont ceux de la mama qui a beaucoup pleuré à cause des bêtises de son enfant. Les premières images sont celles de mamans en train de prier, on les contemple comme on regarde un tableau au musée car elles sont littéralement dans un tableau. On retrouve l’univers de Leila Sy qui utilise cet effet pour mettre en perspective une image, ce n’est pas sans nous rappeler le clip Banlieusards de Kery où les personnages apparaissaient dans un cadre puis se le passait de main en main. C’est un clin d’œil car le film porte le même nom que cette chanson et personne n’a oublié ce clip qui était très marquant grâce à cet effet.

La chanson débute directement sur le refrain chanté par Youssoupha qui ordonne de soutenir le regard « regarde moi bien droit dans les yeux », on voit Noukoumé qui a du mal à regarder sa mère dans les yeux qui a les yeux rougis d’avoir trop pleuré. Kery James qui porte l’étendard du rappeur conscient ne déroge pas à la règle dans cette chanson car il fait passer le message de prendre soin de sa mère avant qu’il ne soit trop tard. Il utilise ce biais pour inciter les jeunes à prendre un chemin droit, positif pour rendre fier leur mère et non les faire pleurer. C’est un message très fort et très bien mis en scène dans ce clip qui on l’espère permettra une prise de conscience.

Le clip se clôture par des extraits d’images de concert de Kery James lors de sa dernière tournée J’rap Encore commentées par Youssoupha avec des mots très bien choisis et pesés. Ceux qui ont été voir Kery en concert savent que c’est un événement à ne pas rater, qu’il arrive à transmettre son énergie, qu’on prend une claque du début à la fin, qu’on regrette forcément de ne pas être dans la fosse et qu’on passe par plein d’émotions différentes. Vous l’avez compris le 02 décembre c’est à l’Accor Hôtel Arena qu’il faut se trouver !