Koba, qui a sorti la semaine dernière une version deluxe de l’album L’affranchi, a clippé l’un des 3 titres inédits de cette réédition et nous offre Marie.

Marie c’est l’histoire d’une petite meuf de quartier qui s’amourache d’un bandit et qui rêve de mariage tandis que lui rêve de gros billets. Ce thème est récurrent dans le rap, que l’on peut retrouver chez Ninho par exemple avec Mamacita ou encore Putana, mais il est assez peu utilisé pour Koba qui parle très peu d’amour en général. On le retrouve ici dans un registre un peu différent même si ses thèmes de prédilection restent tout de même abordés. Le mot Marie est utilisé aussi bien pour le prénom de la jeune femme que pour le verbe se marier, il y a donc une répétition du mot qui permet d’accentuer l’idée de mariage. Dans une interview, il explique que cette histoire lui a été inspiré d’un couple d’ami qui se reconnaitraient sûrement dans le rôle de Marie et de celui avec qui elle veut se marier. Ce récit est une tragédie grecque des temps modernes avec pour toile de fond le quartier, une histoire d’amour impossible, un homme pris dans ses contradictions : celles de vouloir rendre sa bien-aimée heureuse mais utilisant des moyens dangereux et illicites, d’incessantes promesses de bonheur pour aboutir sur une fin tragique.

Le clip de L’Hustler Game prod met très bien en scène ce récit car l’on voit les deux biens aimés avancer dans leur relation, en même temps que le bandit avance dans l’illégalité. On le voit livrer une cargaison de drogue, que le client va se faire dépouiller par l’équipe du protagoniste, on imagine bien que cela doit être un coup monté comme cela se fait souvent dans ce business. En parallèle il va demander la main de sa bien aimée qui n’attendait que ça. Koba se fait le narrateur de l’histoire, tantôt extérieur tantôt imbriqué dedans, pour cela il a revêtu une belle chemise blanche qu’il ne porte que pour les grandes occasions comme pour un mariage. On le voit même féliciter le marié dont le bonheur va être de courte durée car le mec qui a été carotte ne l’entend pas de cette oreille.

On n’en dit pas plus et on vous laisse regarder la fin afin de savoir si Marie a bien fait de se marier…