A la sortie de “Force et Honneur”, son dernier album en date, Lacrim avançait avec une web-série éponyme dont la deuxième saison a été diffusée sur Studio+, l’application du groupe Canal +.

Certes le story telling est facile pour un artiste comme Lacrim, qui par définition, a eu une vie plutôt rocambolesque entre ses incarcérations et sa Thug Life. En revanche, les puristes ont tendance à l’oublier, Lacrim est l’un des meilleurs rappeurs en exercice.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

🐅🐅 Merci à tous pour votre patience, nouvel album #Lacrim le 8 février.

Une publication partagée par Lacrim (@officielacrim) le

C’est qu’il a été amené à rappeler avec ce nouvel album “éponyme”. Il lance un double skeud comme Jul, comme Rohff. Mais à la différence de ces confrères, l’opus comporte une bonne série de featuring de grande qualité, et de grosses signatures au niveau du beatmaking.

Dans le vacarme précédant la sortie de la bombe, Lacrim lance le clip de sa collboration avec le 6ix9ine. Le rappeur enfermé depuis quelques temps en prison a déjà fait un featuring en France avec un dénommé Vladimir Cauchemar sur le titre “Aulos Reloaded”.

Ce titre intitulé “Bloody” est produit par Monsif, il est complètement sanglant. Lacrim s’adapte complètement au style du rappeur américain toute en puissance, et tout en énergie. Les deux rappeurs plient la prod ultra angoissante de Monsif.  On a l’impression que c’est Hard Rap (en référence au Hard Rock).

La réalisation fruit du travail de Leonardo Mazzetti est très remuante. Permutation entre les images, permutation entre les formats sans aucune transition. Violence totale pour le morceau.