C’est inéluctable ! Dans un Rap Game de plus en plus concurrentiel, les rookies sont contraints de tout donner sans cesse dans des freestyles détonnant pour sortir du lot. Très peu de rappeurs sont sortis de l’Est. A l’ancienne, on sait que NAP et son leader Abd Al Malik ont fait trembler les murs au milieu des années 90 avec leur “chant des signes”. Aujourd’hui, quelques artistes comme Boubak font revivre cette tradition.

Larry est originaire de Strasbourg… Le jeune rappeur s’est fait remarquer avec quelques freestyles d’une technicité impressionnante pour un artiste de son âge. On l’a trouvé sur HOOD, Sacoche et Gaz, des titres qui ont cumulé des centaines de milliers de vues sur Youtube. 

Il revient avec un freestyle baptisé “Beatles” du nom du groupe légendaire de rock anglais qui a sévi dans les années 60-70. Sur une production instrumentale totalement américanisée et réalisée par Cello qui tourne pas mal en ce moment du côté de Chilla ou de Da Uzi, Larry crache les syllabes comme un métronome humain. Pas de repos, pas d’autotune, il enchaîne les rimes comme d’autres enchaîne les pas. Bienvenue dans la danse de Larry réalisée par un certain EagleProd plutôt talentueux.