C’est le jour J. Oxmo Puccino vient de dévoiler son opus au titre un peu antagoniste : “La Nuit du Réveil”. Au programme, du Oxmo Puccino dans toute sa splendeur. L’artiste qui a commencé dans le Gangsta Rap avec un “Pucc Fiction” dont les plus ardents aficionados de Rap se souviennent encore. Après une décennie 90′ qui privilégiait le fond à la forme, l’artiste a fait son coming out dans la chanson française avec “L’Arme de Paix”. Aujourd’hui, l’artiste polyvalent et polyglotte musicalement parlant dévoile un opus entre chanson, Trap Music, rythme latino et obscur. “La Nuit du Réveil” est une décharge musicale affranchie d’un genre en particulier qui ne laisse entrevoir que l’engagement artistique d’un rappeur qui ne connaît aucune limite dans la diversité.

Ce vendredi 6 septembre, semaine de rentrée, Oxmo dévoile également son featuring avec le roi du Rap de iencli, monseigneur Orelsan. Le titre “Ma Life” est un pied de nez aux rageux relai utile de la haine sur les réseaux sociaux. Ego Trip sans vulgarité mais avec un verbe tranchant côté Oxmo, plus ironique côté Orelsan, le titre siège aux côté des autres gros featuring de l’album comme celui avec JeanJass et Caballero, et son tube avec Gaël Faye bien loin de “son petit pays“.

Le titre avec Orelsan composé par Phazz est complètement déphasé. Rien ne va dans le titre, les rythmes sont saccadés. Le rappeur de Paris et son compère de Caen ne choisissent pas la facilité. C’est un exutoire, une revanche sur la vie. Et il s’agit de leur premier featuring.

Si Oxmo ne tarde pas à faire bouger sa caisse comme Dr Dre sur Still Dre dans le clip de “Ma Life” réalisé par Original Kids, la voiture tombe en panne quelques secondes plus tard pour le couplet d’Orelsan. Eviter de s’enfermer dans un genre, contredire le cliché sans jouer l’ancien du Rap Game, voici le style d’Oxmo, d’Oxmo Puccino.