Qui a dit que le Rap français devait se contenter Paris et de Marseille. Pouya ALZ est lyonnais d’adoption. Dans cette ville de jeunes rappeurs comme lui ou encore ceux du Label Orpik font vivre le mouvement urbain. Il faut se rappeler que c’est dans la Région Lyonnaise qu’a commencé la Marche pour l’égalité et contre le Racisme. Au milieu de tous ces rappeurs, Pouya ALZ est un cas à part. Il donne un nouveau souffle à sa carrière en diffusant quelques clips sur Daymolition. Là bas il rencontre un succès fou. Le titre “Testament” cumule par exemple près de 50 000 vues. Puis le jeune rappeur lyonnais fait quelques rencontres et se lancent dans une série de clips sur sa propre chaîne.

Le jeune homme d’origine iranienne est à l’aise dans tous les styles, il est capable de passer d’un rap planant, à quelque chose de plus street ou carrément une phase complètement ambiancée. Dans tous les cas, son dernier clip réalisé par Baderman Vidéo Maker a été tourné au Brésil. La prod entraînante a été réalisé par Doubtless.

@le_z_de_ze_z #METOO je me suis pris une droite dans un aéroport. J'ai pas fait de prison ... Mais #BalancetonRappeur Mec !