Le troisième extrait du prochain album de SCH vient tout juste de sortir. Le titre produit par Kezah est résolument sombre, des petites notes inquiétantes de piano, se mêlent au flow très cassant de SCH. “Pharmacie” est dans la grande lignée des titres plus sombres du rappeur. Punchline sur Punchline, le patron de la Maison Baron Rouge déroule un égotrip puissant. Dans le refrain, l’idole de Rec 118 utilise un vocoder qu’il a déjà bien employé depuis l’époque de sa mixtape “A7”. Dans l’oeuvre de l’artiste, “Pharmacie” est cependant assez noir et obscur.

Le clip très travaillé est quasi cinématographique. C’est la marque de fabrique du rappeur, à l’instar de certains groupes comme PNL dont le visuel et l’image font parti intégrante de l’oeuvre. L’image est une partie de sa musique. Réalisé par “Late Night Studio” comme son clip précédent “Otto”, SCH raconte une histoire avec sa musique. Dans ce visuel, le studio tourne atour de trois spots : une cuisine de cocaïne, un mur avec “une croix verte” de pharmacie étalée comme celle du Christ, et un plan plus usuel. Superbe visuel.