lundi 6 juillet 2020

TESSÆ – Bling

Devenir rédacteur chez Rapunchline

T'as l'âme d'un journaliste, t'es super motivé et tu t'y connais bien en musique urbaine ? Si tu penses avoir toutes ces qualités, contacte-nous par mail pour rejoindre notre équipe de bénévoles.

Jeune artiste originaire de Marseille, TESSÆ est une jeune artiste de 18 ans au talent incroyable dont je vous ai déjà vanté les mérites lors d’un précédent article. A la suite de sa participation au festival We Love Green grâce à sa reprise d’Arc en ciel de Booba qui lui a permis de faire sa première partie, TESSÆ ne compte pas en rester là. Après ses derniers clips qui l’ont propulsé comme La Luna, ça tangue et surtout Panthéon, la jeune Marseillaise nous dévoile un nouveau clip Bling fort en audace et en réflexion.

Dans une société où les stars se retrouvent de plus en plus à porter des vêtements bling bling ou même à se pavaner dans des voitures de luxe, TESSÆ reste les pieds sur terre et répond à ses anciens harceleurs. En effet, il est bon de rappeler que TESSÆ a vécue durant une grande partie de son parcours scolaire un harcèlement particulièrement fort et démoralisant. Accompagnée à la production par Naila Mansour, la jeune artiste se dévoile dans ce clip comme une artiste très terre à terre, qui n’oublie pas d’où elle vient et qui souhaite répondre à tout ceux qui ont tenté de bousiller sa jeunesse. Tout le long du morceau, TESSÆ discrédite ses harceleurs notifiant le fait qu’elle possède un « abonnement espoir forfait illimité« . Elle met notamment l’accent sur son côté sombre « J’suis le Bad Guy, genre Billie » et son artiste qui l’influence, Billie Eilish, ce qui laisse à penser que sous sa face d’ange peut se dresser une personne plus dangereuse.

Le clip réalisé par David Tomaszewski nous propose un nouveau concept artistique. En effet, le plan est unique, filmé à travers une montagne russe animée, et montre un personnage qui tire sur des stars, accentuant le fait que TESSÆ n’est pas si Bling Bling. Un autre clin d’oeil est dévoilé à travers le clip notamment le mot Advitam qui désigne le concept que dévoile la jeune chanteuse sur son TikTok et Instagram. En effet, ce concept permet à son auditoire de lui dévoiler des souvenirs douloureux pour eux et elle le retranscrit en chanson. A travers ce procédé, ceci permet non seulement de permettre à la jeune artiste d’aider ces jeunes souvent victimes de harcèlement voire de viols mais aussi de trouver des mots à leurs soucis. Ainsi, le mot Advitam dans ce clip est une façon pour la jeune femme d’aider ceux qui sont souvent harcelés afin qu’ils se reconnaissent dans ce clip.