Youssoupha – Désormais en partie retiré du game en tant qu’artiste, il reste l’un des producteurs les plus visionnaires du milieu. Leader de Bomaye Musik, il a emporté dans son sillon Keblack ou encore Naza pour les plus célèbres. Cela dit, il n’en est pas moins rappeur pour autant. Il dévoilait l’année dernière son album “Polaroïd Expérience”, un exercice de style exécuté avec talent et maturité, lui permettant de revenir sur toute sa vie, passée, présente et même future. Une Vie commencée au Congo, à Kinshasa.

Niama na yo – Youss’ n’a jamais oublié le pays de son enfance, et si les zaïrois se font légion dans le rap français, rare sont ceux qui on osé un morceau entier en lingala, premièree langue nationale. Le lyriciste bantou s’y est attelé sur un titre particulièrement street et impulsif : Niama na yo (insulte courante au Congo, qui mérite de se vexer, la langue n’étant que très rarement vulgaire). Évidemment le clip a été tourné à Kinshasa par les équipes de Bomaye et il est d’une puissance folle ! Regardez seulement :