mercredi 11 novembre 2020

Lacrim : « Je vis à 50% parce que je sens que j’ai raté quelque chose avec eux » – L’Entretien

Devenir rédacteur chez Rapunchline

T'as l'âme d'un journaliste, t'es super motivé et tu t'y connais bien en musique urbaine ? Si tu penses avoir toutes ces qualités, contacte-nous par mail pour rejoindre notre équipe de bénévoles.

Au cours de notre entretien long format avec Lacrim, on a évoqué différents sujets liés à la musique ou pas, comme par exemple sa vie à Dubaï et ce qu’elle implique dans sa relation avec ses enfants.

« Je vis à 50% parce que je sens que j’ai raté quelque chose avec eux, et ça c’est indélébile »

On ressent dans ce passage dans l’interview une vraie tristesse chez lui. Un père de famille qui aime ses enfants a forcément envie de passer du temps, et quand on est privé de ça à cause de son train de vie, on a forcément l’impression de passer à côté de quelque chose.

En les voyant seulement pendant les vacances, Lacrim nous explique qu’il doit adapter son emploi du temps par rapport à eux, dans le sens où il est conscient qu’il doit profiter au maximum du temps qu’il a à disposition. Pour lui, ils sont un vrai moteur, une essence, et il se nourrit de chacun des moments passés ensemble. Très touchant dans sa sincérité, El Tigre fait tout pour ses enfants aujourd’hui, pour leur futur et pour les mettre « à l’abri ».

Ce passage émouvant nous montre un Lacrim un peu triste, touché par le manque de ses enfants. On sent dans son regard et ses mots que c’est un père plus que concerné, qui fera tout pour que ses enfants aient la meilleure éducation possible.

Découvrez l’interview complète sur Youtube !