BET Awards – La cérémonie de récompense de la chaine afro-américaine la plus regardée dans le monde réunit chaque années les afro-descendants (et autres minorités américaines) qui ont marqué les 12 derniers mois dans le domaine du divertissement. Mais ce n’est pas tout. Depuis plusieurs années, ces récompenses se sont élargies à l’internationale et tous les ans, quelques artistes français se glissent aux côtés des Beyonce, Jay-Z et autres Drake parmi les nommés à l’une des plus grandes distinctions que puisse obtenir un artiste urbain. L’année dernière, Booba, Niska et Dadju était nommés dans la catégorie “Best international act”.

2019 – Mais cette année c’est au tour d’Aya Nakamura, Dosseh, Jok’air et Nesly de porter haut les couleurs de l’hexagone ! Décidément la France a la côte outre-atlantique et vu l’émoi créé par Aya Nakamura là bas (on se souvient de Rihanna déchainée sur Djadja) il se chuchote qu’elle pourrait être la première française à l’emporter dans la catégorie “Meilleur artiste international” ; mais ne négligeons pas non plus les chances de notre super héros Dosseh, qui, du haut de son long parcours, mériterait largement de ramener le trophée à la maison (comme son compère orléanais) après avoir lâché coup sur coup deux albums incroyables. Quant à la catégorie “Meilleur révélation internationale de l’année” nous sommes ravis d’y retrouver notre Jok’Air national qui a toute la singularité et le talent nécessaire pour s’imposer outre-manche avec son excellent album Jok’Travolta, mais on aurait tort de négliger la grande Nesly, cette zoukeuse de haut vol d’origine guyanaise qui porte haut les couleurs de la France et ses DROMs à travers le monde.

Rendez-vous le 24 juin à Los Angeles, pour une cérémonie qui pourrait bien une nouvelle consacrer Drake (5 nominations) ou Cardi B (7 nominations), sans oublier J.Cole, Beyonce ou encore Travis Scott, tous nommés dans 4 catégories différentes pour leur part.