Le rap engagé se distingue par un discours revendicatif et contestataire. Certains textes rap ou RnB témoignent d’une nouvelle émancipation politique. Leur engagement ainsi que la portée de leurs discours ont un véritable impact. La musique urbaine est la musique la plus écoutée en Europe ainsi qu’aux Etats-unis. Le RnB ainsi que le rap tiennent des discours de refus du modèle imposé. Si le rap est souvent critiqué ou encore assimilé à la violence, la vulgarité ou encore la misogynie sa portée n’est plus négligeable.

Nous vivons à une époque où la liberté d’expression ne connaît presque plus de limite (internet etc…), pour le meilleur et le pire . Si beaucoup de rappeurs font la guerre au système et aux modèles imposés, aujourd’hui cela prend une tout autre dimension. Le célèbre rappeur américain Akon, de son vrai nom Alioune Badara Thiam, est l’un des chanteurs producteurs de RnB Americano-Senegalais les plus connus en France. Si Obama avait révolutionné le monde entier en devenant le premier homme noir Président des États-Unis. Cette même révolution bâtie sur le fait que l’Amérique a une histoire et un lien avec la ségrégation qui perdure encore aujourd’hui. Si Obama a su passer ce cap, Akon en passe aujourd’hui un autre ! Le cap de la crédibilisation du discours « urbain ».

En effet, le rappeur a annoncé à NewsWeek qu’il considérait réellement l’idée de se présenter à la présidentielle. Fox News annonce même qu’il aurait dit à TMZ qu’il souhaitait le faire avec Marck Zuckerberg, le créateur de Facebook !