Ce n’est pas pour rien que des gilets pare-balles ont été distribués à l’entrée du concert de Soso Maness à Marseille le Samedi 9 Novembre… En effet, il avait annoncé que ça allait être la guerre et dire que c’était la guerre n’était pas un euphémisme. Le public scandant en cœur les paroles du rappeur tout en sautant, comme il le dit lui même, la franc-manessrie était clairement en marche.

Ce n’est pas fini car le 20 Novembre au Nouveau Casino il remet ça mais à Paris. Marseille et Paris étant des rivaux historiques, il compte bien départager les deux villes ! Il interprètera son premier album Rescapé produit par Ladjoint qui est à l’origine du hit Mon petit loup de Sofiane ou encore Maitre Cohen de Kofs. Sur cet album sont présents des featuring comme L’Algerino, Fianso ou encore Hooss, comme il sera à Paris, on peut peut-être espérer que Fianso viendra interpréter leur featuring sur scène. On peut espérer qu’il fera également les sons TP, Mal Luné, Dans le block X et Pochon vert qui comptabilisent des millions de vues sur Youtube. Celui qui répète souvent que « sans le rap, je pense que je serais mort » est réellement un rescapé, il dit avoir tout essayé avec cet album, il a pris des risques et a travaillé très très dur et il est temps de performer sur scène. Sofien Manessour est un rappeur à multiples facettes dont les textes et l’image en font un personnage atypique, tantôt décalé, tantôt piquant mais surtout 100% vrai.

C’est une figure emblématique des quartiers nord de Marseille mais qui a de bonnes anecdotes parisiennes, comme lorsque Demon One essayait de le placer sur la prod de « La Relève » de Mafia K’1 FrySoso Maness est un personnage dans la dualité, mi-bandit mi-dandy, qu’on peut retrouver aussi bien dans une cellule dorée sirotant du champagne que sur un char d’Assaut en Hongrie.