Polémique – Depuis plusieurs semaines et après plusieurs épisodes assez flous pour le public, une ou plutôt plusieurs rumeurs sont nées concernant Aya Nakamura et Niska. Déjà à propos de leur couple supposé, puis du clip de Sucette leur morceau commun, et aussi, plus grave, des violences supposées au sein de leur vie conjugale. Ainsi, alors que la dernière rumeur enflait depuis plus d’une semaine suite aux publications de médias indépendants (Aqababe ou encore Kunta Kinte), coinçant les médias spécialisés entre désir de préserver la vie privée des artistes et obligation morale de condamner d’éventuelles violences conjugales, les deux artistes sont apparus ensemble pour annoncer la “fin de la mascarade”, et la sortie du clip “Sucette”. Des formulations qui laissaient entendre ou du moins qui ont pu faire supposer à certains que toutes ces rumeurs étaient un moyen de promouvoir la sortie du clip à venir. Une éventualité qui a, évidemment, causé l’indignation de certaines femmes/hommes battu(e)s et autres associations combattant ce phénomène. Mais la vérité semble être un peu plus complexe que celle là et la déclaration faite par Aya aujourd’hui nous éclaire un peu.

Excuses – En effet, le jeune femme a souhaité répondre à toutes celles et ceux qui se sont sentis blessés par cette épisode. Si elle semble accréditer la réalité des violences en évoquant “des hauts et des bas”, elle admet qu’elle n’a pas su quoi faire lorsque celles-ci ont été dévoilées au grand public, ce qui explique la tentative de faire croire à coup de promo. Nous vous laissons lire ses mots :