Booba attaqué en Justice pour « Apologie du terrorisme » !

par Mohamed

Boo­ba n’est pas Char­lie !! – Les décla­ra­tions de Boo­ba au grand quo­ti­dien natio­nal « Le Pari­sien » ont pris des allures de len­de­main de fête. Au len­de­main des atten­tats de Char­lie Heb­do, la France sem­blait avoir pris le che­min de la fra­ter­ni­té et du vivre ensemble. Les Fran­çais toutes ori­gines et toutes confes­sions confon­dues ont mar­ché ensemble main dans main pour dire leur dégoût des atten­tats. Quelques mois plus tard, la situa­tion est toute autre. Cer­taines langues se délient… jus­qu’au Rap Game. Boo­ba connu pour son franc par­ler a décla­ré au Pari­sien concer­nant les atten­tats de Char­lie Heb­do : « Quand on joue avec le feu, on se brûle ». Il a appe­lé les jour­na­listes « à assu­mer »… En dehors des réac­tions des poli­tiques, Boo­ba a pro­vo­qué l’ire d’un syn­di­cat de Police.
Le Syn­di­cat « France Police » attaque Boo­ba ! – Dans un com­mu­ni­qué de presse dif­fu­sé sur les réseaux sociaux, le syn­di­cat de Police rap­pelle tout d’a­bord que la vague d’at­ten­tat en France n’a pas tué que des jour­na­listes, mais  qu’elle a éga­le­ment coû­té la vie à trois agents de police ain­si qu’à des clients de l’é­pi­ce­rie cacher de Porte de Vin­cennes. Le syn­di­cat consi­dère les pro­pos de Boo­ba comme étant inac­cep­table et pré­viens qu’il vient de dépo­ser une plainte contre lui pour apo­lo­gie du terrorisme.
 

À la une