lundi 12 avril 2021

Booba aura finalement son Planète Rap et il s’annonce EXCEPTIONNEL !

Devenir rédacteur chez Rapunchline

T'as l'âme d'un journaliste, t'es super motivé et tu t'y connais bien en musique urbaine ? Si tu penses avoir toutes ces qualités, contacte-nous par mail pour rejoindre notre équipe de bénévoles.

Le clash entre Booba et Skyrock a fait couler beaucoup d’encre, mais on parle rarement des « origines » du clash. Le magazine « Les Inrockuptibles » a éludé les vraies raisons du clash.

Les origines du clash : le boycott de Booba

C’était à une autre époque. A l’aube du nouveau millénaire, Booba et Ali dévoilent ensemble l’album « Mauvais Œil« . Le groupe Lunatic connaît tout de suite un succès exceptionnel, mais dans un premier temps, Skyrock refuse de jouer le groupe de 45 Scientific le trouvant trop communautaire. En cause, les lyrics un peu trop caustique des deux rappeurs : « J’aime voir les CRS morts ». Après le disque d’or de Lunatic, Skyrock rejoint le mouvement en diffusant notamment le titre phare « Pas le temps pour les regrets« .

Plus tard, en 2002, au moment de la sortie de « Temps Mort« , Booba est aussi boycotté par Skyrock. Laurent Bouneau qualifie le rap de Booba de « rap de village« . Après le succès énorme de l’album, Skyrock fait une nouvelle volte face. Il joue notamment le titre « Destinée » en featuring avec Kayna Samet, le son le plus mainstream de l’album.

Le clash commence réellement lorsque B2O lance une bouteille de Whisky sur le public de Urban Peace 2, un concert organisé par Skyrock.

Booba et Skyrock : deux visions du Rap

Laurent Bouneau et sa radio Skyrock, pionnier en France dans la diffusion du Rap, se sont toujours vus reprocher de privilégier le Rap mainstream. Depuis le milieu des années 90′, Skyrock diffuse du Rap. Quelque part ils ont participé à l’éclosion et au développement d’un rap en France qui est devenu musique préférée des Français. Dans un livre dévoilé en 2014, Le rap est la musique préférée des Français, Laurent Bouneau qui raconte l’éclosion du rap en profite aussi pour tacler Booba qualifier de « calculateur », « égoïste » et « sans scrupules. ». Il y a 172 occurrences au DUC.

De son côté, Booba n’a jamais arrêté de provoquer Skyrock. L’argument qui revient le plus souvent : Skyrock et Laurent Bouneau sont des imposteurs. Ils se servent de la culture urbaine : « DÉBARRASSONS NOUS DE CES GROS IMPOSTEURS « .  Il lance même sa radio OKLM pour concurrencer Skyrock.

« Ratpi World » enflamme les débats : Booba ira à planète Rap !

Le succès de « Ratpi World » le dernier single de Booba réalisé sur un sample de « Barbie Girl » enflamme les débats. Dans un premier temps, le DUC s’est vanté d’être entré numéro 1 sur le Top Single avec « Ratpi World » sans l’aide d’aucune radio. Bouneau lui répond alors qu’il faudra attendre le Top Single de Lundi. La réponse de Booba est sans appel.

Après une série de répliques et contre répliques, les deux hommes en sont arrivés à une conclusion. Il faut absolument qu’ils se rencontrent. Alors Bouneau l’a invité à Planète Rap et Booba a accepté. On connaît le DUC, comme il le précise lui-même dans le titre « Le Bitume avec une plume » : « T’inquiète, aucune marque de l’dos man, j’les ai dans l’crâne« . Il n’est pas sûr que le DUC aille en paix chez Skyrock. Le titre « Ratpi World » est par ailleurs en playlist chez Skyrock. C’est du jamais vu.