Triste épilogue pour le combat dans l’octogone. L’histoire de ce combat public entre deux rappeurs commence un jour de Noël lorsque B2O lance un drôle de défi à Kaaris : se battre en duel dans un lieu public.

L’idée de l’octogone réservée aux combattants de MMA finit par s’imposer entre les deux hommes. Puis les choses vont de mal en pis, le rappeur du 92 et son alter égo du 93 s’écharpent sur les réseaux sociaux quant aux conditions et aux détails du combat. Après plusieurs fausses alertes, c’est finalement le YouTuber Ohplai qui finit par trouver un promoteur.

Scénarisé ou pas, Story telling ou pas, le combat tant attendu sera organisé par à SHC suisse le 30 novembre 2019 à Bâle dans la petite municipalité suisse. Mais déjà une clause dans le contrat fait débat : celle qui sanctionne les débordements possibles au sein de l’enceinte de l’octogone.

Dès le début de cette semaine, la municipalité de Bâle avait émis quelques réserves à l’approche du combat. Voir les fans de B2O et K2A galvanisés par ce combat d’un genre très particulier débarquer dans leur petite bourgade leur faisait un peu …peur.

Vendredi d’après le quotidien suisse « Le Matin », la ville de Bâle a interdit le combat entre Booba et Kaaris sur son territoire au vue des derniers évènements, et surtout de la rixe qu’ils ont eu ensemble à Orly.

Booba vient de reposter sur son compte Instagram un communiqué de la SCH suisse qui affirme clairement le contraire. L’affaire de l’octogone est loin d’être terminée.

 

View this post on Instagram

 

#Repost @shc_mma ・・・ Restez connectés !

A post shared by KOPP92i (@boobaofficial) on