Lundi soir, Booba tournait le clip de son dernier titre “Glaive” autour de Aulnay sous Bois dans le 93. Pas très loin de là, on retrouve la ville de Sevran, véritable bastion du rappeur Kaaris, le grand rival de B2O. Selon des informations révélées par les médias le lendemain matin, une équipe de 20 personnes armée jusqu’au dent est venue sur les lieux du tournage pour s’en prendre à l’équipe.

Booba vient de réagir en expliquant exactement ce qu’il s’était passé au cours de cette soirée. D’après les dires du DUC, l’expédition punitive a eu lieu près de 20 minutes après le départ de l’artiste. Selon toutes vraisemblances, les auteurs de l’agression voulaient récupérer les rush du clip de “Glaive”. Le réalisateur a été blessé mais ses jours ne sont pas en danger. Une personne a même été blessée par balles. Mais selon l’explication de Boulbi, les agresseurs s’en sont pris à des personnes qui n’avaient absolument “rien à voir avec l’affaire”.

A la fin de l’enregistrement, Booba fait un vague sous entendu comme hier en Insta Story concernant l’identité du commanditaire de l’agression. Mais pour le moment, tout ceci ne “nous regarde pas”.

 

View this post on Instagram

 

Booba clarifie les choses concernant la fusillade !

A post shared by Rapunchline (@rapunchline) on