Le divorce entre Booba et Damso est désormais total ! Le rappeur belge a réalisé trois albums pour le compte du 92i : « Batterie Faible », « Ipséité », « Lithopédion ». Dems a parfaitement respecté son contrat obtenant même un disque de diamant pour son second opus. C’est au moment de la reconduction de son contrat que les choses se gâtent. On ne sait pas si c’est pour des raisons purement financières mais le principal artisan de la réussite du 92i refuse de signer chez le grand Kopp. C’est un tremblement de terre. Booba n’oublie pas et pardonne encore moins.

Depuis ce jour, les passes d’armes sont nombreuses entre B2O et Damso sur les réseaux sociaux. Dernier épisode en date, lorsque le rappeur belge sort deux titres avec Kalash sur « JTC «  et « Praliné » dans un style très différent, le Duc s’en prend directement à Kalash. Le rappeur martiniquais était également l’un de ses poulains même s’il n’était pas signé chez le Kopp. Il a réalisé un feat avec lui sur « Rouge et Noir » avant le « Mwaka Moon », énorme featuring entre Dems et Kalash. Avant cela, Booba s’en était pris à Nekfeu qui avait collaboré avec le bruxellois sur « Les étoile vagabondes ». Les amis de ses ennemis sont ses ennemis. Booba tente clairement « d’arrêter la carrière de » Damso.

Sur son dernier post sur Instagram, Booba insinue que Damso s’est embourgeoisé. En d’autres termes, il semble laisser entendre qu’il n’a plus rien à voir avec le rappeur obscur et nwar qu’il a jadis été. Il pointe si doigt son featuring avec Dadju sur l’album « Poison ou Antidote ». Dadju est le roi de l’Afro Pop, un artiste plus considéré comme un chanteur que comme un rappeur aujourd’hui.

Damso qui compte sortir sa mixtape « QALF » lui répondra peut-être à ce moment là.