DA Uzi prépare sans doute son deuxième projet après l’excellent Mexico sorti en 2019. Le rappeur du 93 vient d’apporter son soutien à Yaro auteur d’un formidable projet sur lequel collabore énormément d’artistes. Puis il dévoile son très intimiste Plus Belle La Vie, mélancolie douce d’une vie de thug que l’on aimerait bien oublier quelques fois. Oui, si les rappeurs du début des années 00′, et des années 10′, magnifiaient la vie de dealer, ceux des années 20′ ont quelques fois quelques éclairs éclairs de lucidité. DA Uzi, PNL, et beaucoup d’autres évoquent désormais le malaise de la Thug Life. Un malaise qu’Eloquence avait décrit quelques années plus tôt dans la mixtape Hostile 2006 avec la terrible sentence du “Bruit des Armes” : “Les vrais criminels sont des victimes”. Dans la même tendance, Da Uzi édicte un cassus belli envers les traîtres avec son “Certains ne méritent pas de naître”. Le côté obscure de la rue n’aura trouvé meilleur porte voix que ses rappeurs et Da Uzi en tête dans son Plus belle la vie“.

Si on est désormais sûr que le rappeur de Sevran est sur le point d’annoncer un nouveau projet, c’est qu’il y a quelques heures sur Instagram, il a dévoilé le visuel d’un nouveau featuring avec Maes après le “Nounou” que les deux hommes avaient réalisé ensemble.  Maes fort de son dernier album Les Derniers Salopards où il lui arrive de délaisser les mélodies typiquement clouds qui ont fait son succès pour se radicaliser dans la trap comme sur le morceau “Elvira”. “À c’qui paraît / La trap a fait son temps,” (Niska feat BoobaTubalife) le mouvement peut paraître à contre courant mais Maes a explosé les scores avec un disque d’or en 11 jours.

Leur dernier morceau “Nounou” était particulièrement agressif. Les deux hommes que le temps a fait évoluer du statut de rookie en rappeur que l’on attend partout vont rendre leur copie ce vendredi soir.