A quelques heures de la réédition du plus gros succès commercial d’Orelsan “La Fête est finie”, l’artiste originaire de Caen vient de dévoiler un featuring avec Damso, le rappeur Belge. Entre Orelsan et Dems, c’est une histoire de désillusion et d’ironie. Les deux rappeurs font partie des deux lyricistes les plus doués de leur génération mais également les plus controversés. Ce n’est pas pour rien si avec “Sale P*.*” et “Macarena” leurs deux titres respectifs, les deux artistes ont provoqué l’ire des associations féministes. Leur association sur le titre “Rêves Bizarres” extrait de “La Fête est Finie : L’Epilogue” est tout simplement fabuleuse.

Dans le morceau, le belge débite ses punchlines à toute vitesse, ou plutôt beaucoup plus vite que d’habitude. Dans le vacarme des rimes caustiques qui s’entrechoquent dans la bouche de l’interprète de “Dix Leurres”, certains sites spécialisés et autres aficionados du rappeur très “Nwaaar” ont vu quelques piques adressés à son mentor et modèle Booba. 

« Déçu par mes proches, déçu par mes parents, déçu par mes idoles » Damso – Rêves Bizarres

Booba est sans doute l’idole de Damso. Car c’est grâce au leader de l’ex-Tallac Records que le rappeur de Bruxelles a signé son premier véritable contrat dans le 92i. Il signe chez Booba pour trois albums qui deviendront des véritables classiques du Rap francophone. Si “Batterie Faible” obtient des certifications platine, son successeurs “Ipséité” tape le disque de diamant, quant à “Lithopédion”, il prend la même direction. Cela dit, difficile d’affirmer ici qu’il parle de B2O en particulier.

« Jamais nous ne re-signerons, sauf si ça parle en millions »

Le rappeur fait évidemment référence à son ancien label, mais il ne s’agit pour autant pas forcément d’une pique. Il faut savoir que lorsque le rappeur a signé au 92i, il n’était pas encore l’un des rappeurs francophones les plus populaires de France. Donc après avoir rempli son contrat avec 3 albums, l’interprète de “Dieu ne Ment Jamais” a tenté de renégocier son contrat. Mais apparemment, il n’a pas trouvé d’accord avec le leader du 92i. Malgré les tensions, les deux rappeurs restent somme toute plutôt courtois l’un avec l’autre.

Booba répond d’ailleurs à un fan qui lui affirme que Damso le pique que ce n’est pas le cas. Il poste d’ailleurs la conversation en story Instagram et bien qu’il reste provocant comme souvent (“Il parle pas de moi il est pas fou”, “j’aimerais qu’il parle de moi”), son attitude est moins belliqueuse qu’avec d’autres.