Avant de sortir sa mixtape “Sombre”, La Fouine avait déjà laissé échapper la série “Rien à Prouver”. Pourquoi le rappeur de Trappes n’a de leçon à recevoir de personne ? Tout simplement parce qu’avec une carrière d’acteur qui a commencé chez “Banlieue 13” et a explosé avec (entre autre) Aladin avec Kev Adams, avec plusieurs centaines de milliers de disques vendus tout projets confondus, avec une carrière de présentateur télévision, le fondateur de Banlieue Sale Music n’a absolument à “Rien à Prouver“. D’ailleurs nous retrouvons cette série dans son essentiel dans la deuxième face de la mixtape “Sombre”, un véritable exercice de style. Sur plusieurs titres, Fouiny va permettre à ses beatmakers de s’éclater. Entre un titre “Vrais Soldats” Lil Key (beatmaker) s’amuse à reprendre l’instrumental du fameux “Stan” d’Eminem, ou “Comme en 96” où le même beatmaker et Oster reprennent le “Qu’est ce que tu deviens” d’ATK et puis n’oublions pas “Musique Rap” ou Oster reprend le classique “Musique rap Musique que j’aime” de Zoxea, La Fouine a décidé de se faire plaisir. Libéré de l’emprise de sa maison de disque sur ce disque puisqu’il sort sur son propre label “Banlieue Sale”, le projet “Sombre” est quelque intemporel coincé entre le passé et le futur comme lorsque Oster reprend “L’enfant Seul” d’Oxmo pour faire le “Joint de Beuh”.

Au niveau des lyrics, le rappeur tape dans l’égotrip. Toutes ces années passées dans le star system, entre les clashs et les soirées champagne, n’ont pas calmé la rage qui a porté l’interprète de Krav Maga jusqu’au sommet. Le featuring avec Alrima reste l’expression d’un disque “Sombre” porté par un rappeur qui prouve à son public que le succès ne nous métamorphose pas, il change l’entourage : “J’ai perdu beaucoup d’ami le jour où je m’en suis sorti”.

Ce disque  coincé entre les 00′ et 20′, avec des références musicales et culturelles de toute une génération, est la meilleure illustration de La Fouine qui a traversé un quart de siècle tout en s’adaptant à l’offre musicale. Qu’on l’aime ou qu’on le déteste, peu sont ceux qui ont commencé dans les 00′ et qui reste encore debout sur le ring. Ce disque prouve aussi que La Fouine n’a rien perdu de sa rage, rien perdu de son égotrip.

@le_z_de_ze_z #METOO je me suis pris une droite dans un aéroport. J'ai pas fait de prison ... Mais #BalancetonRappeur Mec !