Depuis plusieurs mois maintenant, l’ambiance est à la défiance dans le Rap Game. La SNEP a commencé par pointer du doigt certaines incohérences dans le décompte des vues et des streams des artistes. Certains artistes comme Maître Gims ont parlé ouvertement de “tricherie”. Lartiste a carrément lancé un défi aux autres artistes pour qu’ils prouvent qu’ils ne faisaient pas partie des “tricheurs”. Pour finir, Booba, Rohff et La Fouine prêts à s’embrouiller pour tout en ont fait pendant plusieurs jours l’un de leurs sujets préférés dans le clash qui les oppose depuis une dizaine d’années. Rapunchline a fait un dossier à ce sujet que vous pouvez retrouver ici.

Finalement, le journal de Bondy StreePress a sorti un sujet sur les achats de streams en interrogeant Guizmo, Lacraps, Leto et Naps. Et pour cette poignée d’artiste tous plus talentueux les uns que les autres mais qui évoluent dans des styles très différent. Le streaming n’est pas vraiment un problème. Alors que Lacraps déclare que : “C’est une technique on va dire (…) vous êtes des mythos, on le sait mais c’est pas grave !”. Guizmo est du même avis :  “Je suis pas dans le slip des gens.Si tout le monde réussi, personne n’en veut à personne et ça déstresse l’atmosphère, ça détend tout le monde”

Une affaire très médiatique finalement.

@le_z_de_ze_z #METOO je me suis pris une droite dans un aéroport. J'ai pas fait de prison ... Mais #BalancetonRappeur Mec !