lundi 20 septembre 2021

[Interview] On a posé nos questions à nelick pour la sortie de son nouvel EP « Tatoo » !

Pour la sortie de son nouvel EP « Tatoo »nelick nous a accordé un entretien pour discuter de son univers, de ses inspirations et de la signification toute particulière qu’a ce projet pour lui.

Rapunchline : Salut nelick, merci d’avoir accepté notre interview. Ce vendredi, tu as sorti ton nouvel EP  “Tatoo ». Comment présenterais-tu ce projet à une personne qui ne l’a pas écouté ?

nelick : “Tatoo”, c’est un truc un peu onirique, un mélange entre le rap, la pop et un peu de jazz. C’est un mélange de tout en fait. Si j’ai un truc à dire, c’est qu’elles n’auront jamais entendu ça ailleurs. C’est un peu une introspection sur ma vie et du coup, je trouve que ça parle à plein de jeunes qui sont un peu comme moi, qui ont des problèmes de cœur et qui ont grandi à la fin des années 90.

Rapunchline : Dans ton EP on retrouve des thèmes assez récurrents, mais aussi des sonorités très douces et cloudy. D’où tires-tu toutes ces inspirations ?

nelick : La musique que j’écoute est souvent très calme, j’écoute rarement des trucs veners. […] C’est pour ça que je fais plus trop de sons énervés. Avec le temps, je pense qu’on devient plus sage et plus posé. Maintenant, j’écoute de la musique pour m’apaiser.

Rapunchline : Ça fait plus d’un an que ton dernier projet est sorti et tu as été très peu actif depuis, est-ce que c’est cette période un peu loin de tout qui t’as permis de te poser et d’écrire « Tatoo » ?

nelick : J’ai eu beaucoup de remises en question après « Piu Piu ». Durant toutes ces phases, j’ai peut-être écrit deux projets en un an, juste le temps de bien me calibrer et de trouver Kofi, le producteur. Maintenant, je sais pourquoi je fais de la musique, alors que je ne le savais toujours pas depuis le début, et aujourd’hui j’ai retrouvé ce truc-là.

Rapunchline : C’est un peu comme si ce projet était une sorte de renaissance ?

nelick : C’est ça. En fait, si je pouvais supprimer tous les sons que j’avais fait avant, je le ferais. Je repartirais avec ce projet comme si j’étais un nouvel artiste, alors que j’ai juste changé N de nelick. Pour moi, c’est comme si c’était un nouveau truc. Maintenant, les sons que je sors, je les trouve tous incroyables, alors qu’à l’époque, ce n’était pas le cas.

Rapunchline : Il n’y a qu’une collaboration dans ce projet. Il s’agit du morceau « Doritos & Guacamole » avec ton pote Le Sid. Est-ce que tu aurais pour ambition dans le futur de collaborer avec un artiste qui a un univers totalement différent du tien ?

nelick : Je n’ai pas toujours collaboré avec des gens, mais j’ai toujours voulu collaborer avec plein de gens. Après le fait que je ne fasse pas de feats, c’est aussi que vu que je repars à zéro, je ne me vois pas encore mettre des gens dans mon univers. Je suis trop chaud pour m’ouvrir, mais je n’ai pas d’exemple d’artiste. Il y en a tellement avec qui je voudrais faire des choses, mais ça viendra au bon moment.

Rapunchline : Dans le son éponyme « Tatoo », tu dis « Girl je t‘ai dans la peau comme un vieux Tatoo » est-ce que cette phrase peut en quelque sorte expliquer le titre de ton EP ?

nelick : « Tatoo » c’est que le premier son que j’ai écrit et c’est de là que tout a découlé. Le nom « Tatoo » c’est plus dans le délire qu’un tattoo ça peut juste être un tatouage Malabar. Normalement, c’est un petit truc flash. À la fin, un tattoo ça peut aussi être un truc qui reste toute ta vie. C’est exactement comment je vois le projet : c’est un truc que j’ai fait spontanément, et qui va rester toute ma vie. La musique, c’est vraiment quelque chose que j’ai dans la peau. Je voulais aussi un titre enfantin qui va vite à dire et en plus avec une faute d’orthographe dedans.

Rapunchline : Est-ce que ce projet est un avant-goût d’un second album ?

nelick : Ouais totalement. Avant, je faisais que changer de délire, c’était du changement et non pas de l’évolution. « Tatoo », c’est la première pierre et il y en aura une deuxième, une troisième, etc. Ce ne sera pas un autre château que je vais essayer de construire. Les prochains projets vont être dans la continuité tout en étant différents. J’ai envie de faire un truc qui sonne moins ensoleillé et lumineux. Quelque chose de beaucoup plus nocturne et froid.

Rapunchline : Depuis Pala$$ et tes premières mixtapes Soundcloud, tu as beaucoup évolué. Qu’est-ce que tu imagines pour le futur ? As-tu des projets autres que musicaux ?

Ouais, j’ai des projets autres que musicaux, après je ne peux pas trop en parler pour l’instant. Mais, c’est sûr qu’il y a un autre projet qui sort avant la fin de l’année, en tout cas je vais tout faire pour.

« Tatoo », le nouvel EP de nelick est désormais disponible sur toutes les plateformes de streaming.