Les informations qui arrivent sont complètement contradictoires. Après plus de 6 mois de tergiversations, le promoteur du combat dans l’octogone entre Booba et Kaaris, la SHC suisse, finit par annoncer le meeting dans un post sur Instagram le 14 août. Selon la fédération suisse, l’octogone aura lieu à le 30 novembre dans la ville de Bâle.

Quelques jours seulement après l’annonce, le Matin, quotidien suisse, relaie les inquiétudes de la municipalité de Bâle et également des membres de la fédération suisse de MMA au sujet de ce combat. En effet, la présence dans la ville des supporters de Booba et de Kaaris échaudés par le combat inquiètent les autorités. Selon les informations recueillies par certains quotidiens suisses, la ville a interdit le combat sur son sol.

Commence alors le jeu de Poker menteur entre la SHC, Booba et Kaaris. C’est d’abord le promoteur suisse qui réagit en démentant formellement les informations dévoilées par les quotidiens suisses dans un post très officiel sur Instagram.

 

View this post on Instagram

 

Restez connectés !

A post shared by SHC MMA (@shc_mma) on


Cela ne suffit pas à calmer Kaaris qui repost une vidéo qu’il avait diffusé il y a 6 mois et dans laquelle il se laissait aller à dire qu’il n’y avait aucune possibilité pour les deux hommes de combattre en Europe à cause leurs antécédents au regard de la loi. Booba pour sa part a confirmé que le combat aurait bien lieu dans une publication en insta story.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by ZeZ XXI 🌗 (@zez_xxi) on

Pour sa part, Kaaris a remis une couche sur Instagram il y a quelques heures. Comme à l’accoutumé, bien posé dans sa voiture, il traite la SHC et B2O de menteurs. Et il accuse même un certain Steeve, sans doute lié à l’affaire, d’être un proxénète. Il ne faut pas oublier non plus que l’équipe de Booba a été victime d’une fusillade il y a plusieurs jours au moment du tournage du clip de “Glaive”. Une affaire qui pour le moment n’agit ni Kaaris ni Booba.