Depuis plusieurs mois voire plus d’une année, il semble que les pouvoirs publics s’efforcent de brider les rappeurs. Rappelez vous, avant leur début en fanfare dans le Rap système, Djadja et Dinaz avait été arrêtés par les forces de Police pour avoir paradé avec des armes dans des clips. Le Journal “Le Midi Libre” avait titré à l’époque “Des rappeurs arrêtés à Meaux après avoir plastronné avec des armes sur YouTube”. Heureusement, la fin fut heureuse pour Djadja et Dinaz qui ont ensuite connu une carrière exceptionnel. Ce n’est pas le cas de tous les rappeurs. Il y a deux ans, Ze Z rencontrait le rappeur Pouf le Ouf dans le 14 ème arrondissement de Paris. Ce rappeur a été arrêté parce qu’il avait utilisé des faux billets dans un clip. Il a été condamné à 7 mois de prison ferme. La carrière de Pouf Le Ouf en a pris un coup !! Et le journal “Le Parisien” toujours friand de ce genre d’informations s’est fait un plaisir de relayer l’affaire.

Plus récemment c’est Sofiane (Fianso), le maître de cérémonie de la série de freestyle #Jesuispassecheso qui a été appréhendé par les forces de Police en plein tournage de clip. Ajoutez à cela, le clip de Booba et Lacrim à Aulnay Sous Bois qui a également été “annulé” par la BAC parce que les équipes respectives des deux protagonistes n’avaient tout simplement pas déclaré le tournage aux autorités compétentes, et vous aurez ce qui ressemble de plus en plus à un acharnement policier.

Généralement les éditions régionales et “Le Parisien” toujours en tête relaient ce genre d’informations qui agrandit encore un peu plus le fossé entre la France et sa jeunesse. Comme dans cet article titré “Aulnay-sous-Bois : le clip de rap sauvage de Booba et Lacrim tourne court” qui précise bien que les policiers de la BAC ont été accueillis à coup de projectiles (ce qui n’est pas forcément “pertinent” dans la panique générale qui a du accompagner l’annulation du clip des deux plus grosses stars du Rap français).

La Police ne s’attaque pas toujours aux rappeurs “reconnus”. Dernièrement, le rappeur Almas a lui aussi été arrêté par les forces de Police pour avoir utilisé semble t-il une arme dans son clip. Les équipes de Rapunchline ont récupéré les images. Il semble que l’arrestation ait eu lieu dans le calme.

Il s’en est d’ailleurs expliqué devant la caméra de tonton marcel dernièrement.

Comment expliquez cette “subite prise de conscience” des forces de police et plus généralement de la justice en ce qui concerne les clips de Rap ? Est ce un moyen de brider le Hip Hop qui prend de l’importance ? Est ce seulement les conséquences du Plan Vigipirate ?

Pourquoi de plus en plus de rappeurs sont “empêchés” de rapper…

@le_z_de_ze_z #METOO je me suis pris une droite dans un aéroport. J'ai pas fait de prison ... Mais #BalancetonRappeur Mec !