Jok’Air – C’est certainement l’un des rappeurs les plus originaux et inventifs de ce game. Fervent défenseur de la culture hip-hop, il en casse les codes pour la voir évoluer. Tant et si bien qu’il était nommé cette année aux BET Awards dans la catégorie Best NEW International Act. Une nomination qui ne trompe pas et souligne la reconnaissance de son audace par les hautes instances du rap en son berceau. Mais c’est loin d’être la seule actualité de Jok’Air cette année, en effet le Big Daddy vient de dévoiler l’extension de son album “Jok’Travolta” : “La Fièvre”, accompagnée d’un film disponible sur Youtube. 15 titres inédits parmi lesquels une collaboration avec Alkpote et Njd.

Déclaration – Ainsi, alors qu’il revient en ce moment sur Instagram sur toutes les collaborations qui composent ce nouveau projet. L’artiste s’est fendu de magnifiques messages à ses collaborateurs sur le morceau en question, concernant l’Empereur du sale il déclare :

“Alk, un boss, un exemple de réussite (en restant le même).
C’est le Duncan MacLeod du Rap, le Gucci Man de France. Au States il aurait eu meilleur considération. Je repense à une période de sa carrière. En interview il disait vouloir arrêter, qu’il travaillait à la chaine dans une entreprise. L’amour du rap, l’acharnement font que là, il vit aisément de sa passion en restant tjrs le même, L’empereur du sale. C’est beau. C’est la plus grande partie du personnage qu’il faut retenir. Ne pas flancher dans la facilité pour rentrer dans des codes, pour plaire à des médias où à la “ménagère”. Croire en soi, tjrs en soi, persévérer et vivre pour sa famille, rien que pr sa famille. Le connaissant personnellement, l’observant avec ses enfants… C’est archi lourd. Voilà pourquoi j’aime tant Alk.”

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

J’turn Up ft. @alkpoteofficiel et @njdofficiel extrait du film #LaFièvre (lien bio). Alk, un boss, un exemple de réussite (en restant le même). C’est le Duncan MacLeod du Rap, le Gucci Man de France. Au States il aurait eu meilleur considération. Je repense à une période de sa carrière. En interview il disait vouloir arrêter, qu’il travaillait à la chaine dans une entreprise. L’amour du rap, l’acharnement font que là, il vit aisément de sa passion en restant tjrs le même, L’empereur du sale. C’est beau. C’est la plus grande partie du personnage qu’il faut retenir. Ne pas flancher dans la facilité pour rentrer dans des codes, pour plaire à des médias où à la “ménagère”. Croire en soi, tjrs en soi, persévérer et vivre pour sa famille, rien que pr sa famille. Le connaissant personnellement, l’observant avec ses enfants… C’est archi lourd. Voilà pourquoi j’aime tant Alk. @njdofficiel est tjrs resté proche, même si il vit à Orléans. Il m’a tjrs apporté son soutien et ça ne date pas d’aujourd’hui. Je me suis tjrs promis de l’inviter sur un gros morceau pour qu’il ai une meilleur exposition car vu la qualité de ses sons, il le mérite. Donnez de l’amour à mon frère @njdofficiel , suivez le, soutenez le et allez découvrir les gros visu qu’il fait sur sa chaîne YouTube. Le negro travaille très bien, trop bien ! Partagez partout le film #LaFièvre. Streamez mon projet surprise #LaFièvre. Produit par @murphys_prod / réalisé par @juliengauthier_

Une publication partagée par Jok’Air (@bigdaddyjok) le