« J’aimais la musique, j’aimais le rap, mais j’voulais pas être rappeur ».

C’est sur le plateau de « C à vous » et aux côtés de la romancière belge Amélie Nothomb (grand prix du roman de l’Académie française en 1999 notamment) que Moha La Squale nous raconte quelques lignes du parcours quelque peu… inattendu qu’est le sien.

Moha La Squale, ou Mohamed, 23 ans, fait la une des Inrocks en mai 2018. Et pour cause, depuis ses freestyles dominicaux et son premier concert en février 2018, ce jeune rappeur parisien encore inconnu au bataillon il y a quelques mois fait aujourd’hui couler beaucoup d’encre.

Anne-Elisabeth Lemoine, présentatrice de « C à Vous » veut donc nécessairement en savoir plus de ce jeune artiste qu’elle qualifie elle-même de « coqueluche du rap français ».

On en apprend donc un peu plus sur le parcours de cet ancien dealer attendrissant, troublant de sincérité, de ses déclics en prison, de sa mère non-voyante (qu’il n’a pas hésité à faire monter sur scène en plein concert), de son père absent, des Cours Florent qu’il prend depuis quelques mois maintenant…

Moha La Squale se confie sur sa volonté de devenir un artiste complet : « en bossant et en y croyant… », « si c’est pas dur c’est pas intéressant »… et semble charmer son auditoire par sa spontanéité, son naturel et bien entendu son humour, qu’Amélie Nothomb avoue apprécier particulièrement.

Moha La Squale, c’est une ascension fulgurante sur la scène musicale française et c’est aussi, rappelons-le, un premier album (24 titres) sorti en mai 2018, « Bendero ».

On aurait eu du mal à envisager une interview du jeune artiste sans humour, sans émotion, mais aussi et surtout sans freestyle, qu’il nous propose donc évidemment…

By Claire G.