Niska qui vient de sortir son dernier album il y a à peine une semaine continue sa folle tournée promotionnelle et pour cela il était l’invité de l’émission C à vous. Cette émission est présentée par Anne-Elisabeth Lemoine et est diffusée sur France 5, elle se veut conviviale car les invités et chroniqueurs se retrouve autour d’une table garnie par un chef dont les mets seront dégustés par la suite. En faisant son apparition dans cette émission il déroge à sa règle qui est de ne pas se rendre dans des médias non spécialisés RAP.

En effet, dans l’émission Clique de Mouloud Achour, l’intervieweur préféré des rappeurs faisait la remarque de sa rare présence en télévision, ce à quoi Niska répondait qu’il ne souhaitait pas aller dans d’autres émissions que celle-ci car les chroniqueurs ne savaient pas de quoi ils parlaient, n’avaient pas écouté son album et ne le comprenaient pas. Ce n’était donc plus de la promotion, on peut se poser la question à savoir pourquoi il est allé dans C à vous et s’il a bien fait.

Les rappeurs et la télévision c’est une longue histoire de désamour, souvenez vous en 1995 le clash entre Fabe et Nagui dans Taratata, le rappeur lui reprochait de ne pas respecter le rap car il s’était moqué avec un autre invité de cet art en ayant rit à une grossière imitation. Et malheureusement, ce n’est pas un fait isolé, souvent lorsque les rappeurs sont reçus dans des émissions généralistes ils ne sont pas pris au sérieux, on se moque d’eux, on les tourne en dérision et les sujets sont rarement maitrisés par les chroniqueurs. On peut citer Vald dans l’émission Salut Les Terriens de Thierry Ardisson qui fustige l’animateur car les questions étaient hors de propos et n’avaient aucun lien avec sa musique, en effet la question « c’est quoi d’être blanc aujourd’hui ? » lui avait été posé et pour finir c’était au sujet de son frère devenu musulman. Le rappeur avait conclu qu’il n’irait plus à la télé et on peut le comprendre.

II y a une sorte de schizophrénie des rappeurs parce que d’une part ils devraient être largement représentés et invités à la télévision française car c’est la musique la plus écoutée et celle qui fait le plus de chiffre de vente mais d’un autre côté si c’est pour être tourné au ridicule et être invité par des chroniqueurs qui ne reconnaissent pas et ne comprennent pas leur art, est-ce que c’est nécessaire ? On oscille entre un mal de reconnaissance et une reconnaissance tronquée.

Dans Clique, Niska dit « on est la chanson française » et il a raison, alors n’en déplaise à ces chroniqueurs qui pensent que les rappeurs ne sont que des racailles qui ne savent pas aligner trois mots il est temps de reconnaitre que ce sont des artistes respectables et très talentueux. C à vous a essayé de faire la transition mais cela reste maladroit, on peut lire dans les commentaires que la présentatrice est malaisante avec ces Pou Lou Lou à répétitions alors que Niska ce n’est PAS que ça et surtout ce n’est PLUS que ça car depuis il a largement démontré son talent. Le summum c’est quand on voit Stéphane Bern qui dit parler en « wesh wesh » ce qui a un sens très péjoratif et dépréciatif alors que le langage de la rue est un langage très imagé, cosmopolite et extrêmement riche contrairement aux idées reçues.

Heureusement que le rappeur a également été invité la semaine dernière à France Inter dans l’émission Boomerang d’Augustin Trapenard et là il est pris au sérieux, il a le droit au même niveau de question que d’autres invités, on en apprend plus sur le rappeur, la discussion s’élève un peu et on écoute un réel échange de qualité. On apprend même que c’est la radio elle-même qui a fait le choix du freestyle qu’il interprète qui est très trap, et n’est pas un de ses morceaux édulcorés qu’on commercialise facilement mais qui ne représente pas le talent de l’artiste. Niska a parfaitement donné le change chez France Inter, il a réussi à montrer que la banlieue pouvait elle aussi s’inviter dans ce genre de média et que le rap ce n’est pas une musique d’illettrés comme dirait une personne qui ne mérite pas d’être citée mais bien la nouvelle chanson française. Cette impression n’est pas la même après avoir regardé C à vous car pour les spectateurs qui ne connaissent pas Niska ce n’est pas sûr qu’ils aient envie de l’écouter et c’est bien dommage.