On vous en parlait il y a quelques temps, nous avons maintenant des nouvelles de la série « Thérapie » prévue sur Viceland. Confronter rappeurs et psychothérapeute, tel est le but de cette émission, afin de mieux en comprendre les troubles et les faiblesses. Et c’est Guizmo qui sera le premier à passer entre les mains de Fernando de Amorim devant la caméra de Vice. Dans un nouveau teaser publié sur Instagram, on a en effet l’extrait de la conversation entre le Professeur et l’ex-membre de l’Entourage, qui se laisse aller à parler de ses failles, de ses peines et de ses rancœurs.

Car si Guizmo est bien aujourd’hui l’une des plus belles plumes du rap français, il en est aussi l’une des plus torturées. Connu depuis les Rap Contenders et ses débuts avec l’Entourage, le rappeur de Villeneuve-la-Garenne (92) a vite quitté le collectif et continue sa route avec ses acolytes Yonea et Willy. À travers ses différents projets, il raconte sa vie, ses déceptions, la rue, la paternité et toutes les rancœurs qu’il porte et qui l’empoisonnent. Envers son beau-père par exemple, dont il parle dans le teaser et que l’on retrouvait dans le morceau « Je m’en rappelle » sur l’album Amicalement vôtre, et où il raconte avec plein de haine comment cette personne a « niqué sa vie ». Une rancœur envers sa mère également, dont il disait l’aimer autant que la haïr, comme la bière et la rue. Guizmo rappe souvent le blues et la tristesse, car c’est en lui, comme il le rappelle dans J’ai le blues : « J’ai vu le jour une nuit d’hiver je suis froid de nature. »

Ce sera donc intéressant de voir ce face à face entre d’un côté un professionnel de la psychanalyse et des thérapies, et de l’autre un artiste torturé dont la seule thérapie possible jusqu’à présent était de retranscrire tout ce qu’il garde en lui sur un papier et derrière un micro. Car comme il le disait dans le déchirant Attendez-moi, extrait de #GPG : « Mais qu’est ce qui nous arrive, j’ai l’impression qu’on pète les plombs, et moi j’suis trop naïf, j’crois que j’vais tout régler avec des sons ». Car si cracher sa peine le temps d’un morceau peut permettre de se sentir mieux sur le moment, les blessures sont souvent plus profondes et nécessitent de creuser davantage dans le passé.

Pour voir cet entretien avec Guizmo puis plus tard avec les autres rappeurs que l’on avait aperçu dans le premier teaser (Alkpote, Lino, Sofiane ou encore Isha), rendez-vous à partir du 16 Octobre sur Vice.

 

View this post on Instagram

 

@guizmolabanquise et ses rancœurs. THÉRAPIE. À PARTIR DU 16 OCTOBRE. SUR VICELAND

A post shared by VICELAND France (@vicelandfr) on