2018 était sans doute l’année d’Orelsan, le roi du troll rap, mais pas seulement. Avec son album « La fête est finie », le rappeur a accroché le disque de Diamant, et il a même raflé plusieurs Victoires de la Musique. Son opus tourne autour des thème inhérent à la trentaine pour un adulte longtemps resté enfant avec des titres comme « San » ou encore « Notes pour plus tard » avec les chanteuses Ibeyi.

Dans une interview pour Le Parisien, il relève enfin comment il s’est choisi ce blaze d’Orelsan. Au départ, le chanteur s’appelait Orel. Il s’est présenté à la SACEM pour déposer son nom. Mais selon l’institution qui organise les droits d’auteur en France le nom était déjà déposé. Alors il a choisi Orelsan en grand fan du Japon et des mangas (San signifie « Monsieur »). Mais attention il y a une grosse surprise hilarante à la fin de la vidéo. Il aurait bien pu s’appeler Orel.

@le_z_de_ze_z #METOO je me suis pris une droite dans un aéroport. J'ai pas fait de prison ... Mais #BalancetonRappeur Mec !