C’est avec “Le Monde Chico”  que PNL fait sa véritable entrée dans le Rap Game. Couronné avec un disque de diamant pour ce deuxième album, le groupe lance une forme de “Cloud”, des sons vaporeux, déjà très en vogue chez la nouvelle vague américaine (A$AP Rocky, Tyler The Creator, Travis Scott). Les deux frères se démarquent aussi pour leurs lyrics exceptionnels, aussi bien dans le fond avec un pessimisme de circonstances liées à une époque de “crise”, et que dans la forme avec des punchlines assez originales. Avec dans “Dans la légende”, Ademo et Nos récidivent avec un nouveau disque de diamant, et des titres assez impressionnants, comme “Luz de Luna”, un dialogue de sourd entre les deux frères.  Enfin PNL comme tous les artistes contemporains SCH en tête, c’est un visuel cinématographique, qui fonde quelque part “la cinquième branche” du mouvement Hip-Hop (avec le graff, le DJ Set, le Rap, et la danse) : “le visuel”. Le dernier clip de PNL “A l’ammoniaque” qui annonce la sortie d’un nouvel album a été réalisé en équipe (le Hip Hop partage toujours car il a du mal à se décider) par Kim Chapiron le co-fondateur de Kourtrajme avec Romain Gravras (qui vient de sortir “Le Monde est à toi”) et l’indéboulonnable Kamerameha, et Mess à qui l’on doit aussi la trilogie “PNL”.

“Les Billets Bleus sont devenus Violets” 

PNL – Naha 

Le clip a été une véritable révolution. Il culmine à 50 millions de vues sur YouTube atteignant les standards ricains, chose impensable pour des artistes français. De plus, les “Commissaires Streamzer” auront bon s’enflammer, le groupe n’achète pas de vues. Le groupe a sorti une véritable trilogie cinématographique que l’on appellera « Naha-Onizuka-Bené ». Trois courts métrages de 8, 12 et 16 minutes qui se déroulent dans la cité des Tarterêt à Corbeil Essonnes dont les deux membres du groupe sont originaires. Dans ces courts métrages (ou clips), les réalisateurs mettent en scène les différents acteurs d’un trafic de drogues à la cité. Et c’est dans cette trilogie qu’apparaît “Béné”, personnage central, de la trilogie de PNL, qui fera non seulement l’objet du dernier épisode sorti à ce jour, mais qui se lancera également dans le Rap en solo sous l’effigie de #QLF bien sûr.

Il se trouve que PNL ainsi que l’équipe de réalisation était non pas aux Tarterets mais à Clichy Sous Bois ce 6 septembre pour tourner un clip. Mais d’après les images volées qui ont été diffusées sur les réseaux sociaux, il semble que PNL ait l’intention de tourner le quatrième épisode de cette saga. Car dans la pile des photos de mauvaise qualité qui ont été prises par des anonymes se glissent le visage de “Béné” mais également celui de ce personnage si énigmatique aux cheveux rouges. Tous les deux sont à eux seuls la trilogie du groupe. Même si GostFace Killah du Wu Tang Clan avait déjà honoré le pacte en réalisant des albums-story avec l’excellent “36 Seasons” par exemple. Il semble que PNL et leurs amis de Kourtrajme aient enfin fondé la cinquième branche du Hip Hop….