mercredi 22 septembre 2021

Reportage – Georgio et PLK au Printemps de Bourges !

Le 26 Juin, la ville de Bourges était en ébullition pour la venue de PLK et de Georgio.

Mesures sanitaires obligent, les deux artistes se sont produits dans une salle à capacité
réduite. Environ 1000 spectateurs étaient présents pour cette soirée rap au Palais d’Auron.


Une fois la salle de concert ouverte, les fans des deux rappeurs ont pu rentrer et prendre place au sein du Palais d’Auron. Après avoir passé la sécurité, toute une équipe de bénévoles était présente pour accueillir et placer les spectateurs dans le respect des mesures sanitaires. En effet, chaque groupe de personnes devait être séparé d’une ou plusieurs chaises.


À 19h30, Georgio fait son entrée sur scène accompagné de son backeur de toujours, Sanka, et de deux musiciens.
La plupart des personnes assises en fosse se sont levées devant leur siège pour profiter pleinement de l’ambiance du concert. Au bout de seulement quelques minutes, l’interprète de Sacré a demandé au public de se rapprocher du devant de la scène. Très vite, ce qui devait être un concert assis, s’est transformé en un concert ressemblant presque à ceux précédant la crise sanitaire.
Après quelques pogos, Georgio est même parti prendre un bain de foule durant le morceau “J’en sais rien”. Comme à son habitude, l’artiste s’est donné corps et âme pour offrir la meilleure performance possible à son public.


Après 1 heure de concert, c’est au tour de PLK de faire le show. Juste avant son passage, le staff du festival s’est retrouvé dans l’obligation d’enlever les chaises de la fosse, par mesure de sécurité.
Le concert de PLK fut à l’image de celui de Georgio : explosif. Le public en folie scandait les moindres paroles des derniers succès du rappeur. Comme pour la majorité de ses précédentes tournées, l’artiste était accompagné d’Ormaz (Panama Bende), de DJ Matou et de quelques autres amis à lui, dont le beatmaker Junioralaprod.
Les fans de PLK ont notamment pu s’ambiancer sur des morceaux issus d’Enna, le dernier album de l’artiste. Cependant, les spectateurs ont aussi eu la chance de profiter de titres plus anciens tels que “Pas les mêmes” ou encore “Émotif”.


Pour clôturer le concert, le rappeur parisien a retourné la salle en interprétant deux fois “Petrouchka”, son feat avec Soso Maness.


Le Printemps de Bourges a été un des premiers festivals post-Covid. Deux ans après les derniers concerts et malgré les restrictions sanitaires, les spectateurs et les artistes ont pu de nouveau goûter au plaisir de la performance live.