Rohff dément et éteint la pseudo affaire Maëva Anissa (film, sextape)

par ZeZ XXI

Le cau­che­mar du rap fran­çais déteste ça depuis tou­jours. Avec son album « Sur­na­tu­rel », il a prou­vé qu’il était encore l’un des pontes de ce rap game avec une fan base solide et éta­blie. Depuis quelques temps déjà, il gra­ti­fie son public de quelques titres avec ce style dont il a le secret comme le fameux « Goat ». Si Rohff a tra­ver­sé les ages c’est sur­tout parce qu’il a su conser­ver son côté street et son authen­ti­ci­té en toutes cir­cons­tances. Il conti­nue à per­pé­tuer un art qui se perd, et qui est né autour du tri­angle magique Choi­sy, Vitry, Orly il y a plus de 20 ans. Oui depuis son appa­ri­tion sur le titre « L’a­mour » dans « Le Com­bat Conti­nue » d’Ideal J, il s’est pas­sé du temps. Mais mal­gré le déchaî­ne­ment des années, et le défou­le­ment des décen­nies, il est res­té fidèle à lui-même.

Mais ce n’est pas pour par­ler de Rap que nous rédi­geons cet article. Selon toute vrai­sem­blance, le rap­peur du 94 a été éton­né  des articles de plu­sieurs médias rap qui l’im­pli­quaient dans la divul­ga­tion d’un film concer­nant Maë­va Anissa. 

Nous avons pu le contac­ter par télé­phone et il a remis les choses au clair : « Je cher­che­rai même pas à démen­tir des accu­sa­tions aus­si déli­rantes et men­son­gères ce sont des fabu­la­tions d’histoires qui datent de l’antiquité on a 44ans pas 20ans c est pue­ril On dirait qu’on veut asso­cier mon nom de force à des faux scan­dals sexuels orga­ni­sés teh les télés réa­li­tés stah­fou­lah, moi je n’ai res­sor­ti aucun film je n’ai pas ces vices dia­bo­liques et ce c’est vrai­ment pas mon monde,jmen cogne de ces potins mais j’ai une famille croyante,pudique et sur­tout des enfants pré-ado qui ont des smart­phones et peuvent tom­ber sur ses titres accro­cheurs de porc et avoir honte devant leur copains et là meilleur maniere de les pré­ser­ver et de se laver de tout ca c’est de ne pas divul­guer ses erreurs d’antan sur les resos en 2021 ! Je sou­haite à cette mère de famille d’être heu­reuse de zap­per ces absur­di­tés et ces­ser de par­ler de moi c’est plus sage et digne ! j’ai refait ma vie je dois rendre de compte à personne.

À la une