C’est une affaire qui aura fait pas mal de bruit en ce début d’année 2020. Après de nombreux échanges sur réseaux interposés, Sadek s’était finalement rendu à Venissieux (69) pour régler ses comptes avec Bassem Braiki. La scène s’est rapidement retrouvée sur les réseaux et a enflammé la twitto-sphère, et menant à l’interpellation du rappeur du 93.

Malgré des vidéos dans lequel il affirmait regretter son geste et prévenait les plus jeunes que ceci n’était pas le bon exemple, il s’est finalement retrouvé incarcéré à la prison de Saint-Quentin-Fallavier.

On vient d’apprendre ce Jeudi, que Sadek a été libéré et placé sous contrôle judiciaire. Il a l’interdiction de se rendre dans le Rhône (69) et doit se présenter au commissariat deux fois par mois. Tout ceci intervient un peu plus d’un mois après son arrestation et n’est, selon son avocat, sans aucun lien avec l’épidémie de Covid-19.