Seth Gueko Son album Destroy sorti le 25 janvier continue de faire du bruit. Entre des featurings de qualité et des solos ambitieux et variés, c’est un projet qui a ravi, et ravira encore, bien des fans de Seth Gueko. Pour autant, notre Barlou national ne s’arrête pas là. En effet, il est également à l’affiche du long-métrage “Paradise Beach” aux côtés de Dosseh, Kool Shen et autres Hache-P. De plus, il a récemment ouvert son salon de tatouage le Barlou Tatoo Shop, et il nous y recevait justement pour discuter de toute cette actualité…

Gilets Jaunes – Après nous avoir parlé de sa vie en Thaïlande et avant d’aborder d’autres sujets tels que la religion, sa place de rappeur blanc, l’autotune ou encore sa transformation physique, le Gueko a abordé avec nous sa vision du phénomène social français du moment. Si on sait qu’il avait déclaré chez nos confrères du Mouv’ être revenu en France pour participer au mouvement, il élargit ici en parlant de la condition sociale d’une grande partie des français et ça vaut le détour :