mardi 26 mai 2020

Soso Maness – Le sang appelle le sang

Devenir rédacteur chez Rapunchline

T'as l'âme d'un journaliste, t'es super motivé et tu t'y connais bien en musique urbaine ? Si tu penses avoir toutes ces qualités, contacte-nous par mail pour rejoindre notre équipe de bénévoles.

On vous en parlait il y a quelques jours, il est enfin sorti : le second court-métrage de Soso Maness intitulé Le sang appelle le sang, réalisé par Beat Bounce.
Après Le vent tourne sorti au mois de Juillet et qui cumule maintenant plus de 2 millions de vues, le rappeur de Font-Vert (13) revient donc avec un deuxième volet encore plus haletant que le premier.
Comme le titre le laissait penser, Soso et Malik vont mettre les bouchées doubles et les choses deviennent encore plus sérieuses. Avec davantage de suspense et de violence, ce deuxième épisode est une représentation criante de vérité de ces conflits qui gangrènent certains quartiers de France et ont vu s’éteindre trop de vies.
Car c’est bien là qu’est la force de Soso Maness. Que ce soit dans ses textes ou dans les court-métrages, il raconte son quotidien sans mensonge et dépeint la réalité dure et trop souvent triste de la vie du charbon. Comme il le dit : « rien de mieux que la rue pour raconter la rue« , et on le comprend bien en visionnant le film. Les 30 minutes de ce second volet passent à une vitesse impressionnante tant on est pris dans l’adrénaline.
Dans l’outro du court-métrage on peut entendre un son inédit, maintenant disponible sur toutes les plateformes de streaming. Du même titre que le film, le morceau est produit par Ladjoint, comme la majorité de ses précédents sons. Quand on sait que le précédent morceau Le vent tourne associé au premier épisode était l’intro de son album Rescapé, on peut imaginer qu’un projet arrive prochainement…
Quoi qu’il en soit on ne saurait que vous conseiller d’aller voir ce court-métrage si ce n’est pas déjà fait !