Trois ans de prison requis contre Lacrim !

par Mohamed

Un labo­ra­toire de drogue en plein Mar­seille ! Les enquê­teurs ont retrou­vé dans les quar­tiers Nord à Mar­seille, un véri­table labo­ra­toire pour créer de la drogue, ain­si qu’un véri­table arse­nal de guerre. Le rap­peur Lacrim, qui a déjà condam­né par le pas­sé, a lais­sé ses empreintes digi­tales sur l’une des armes de ce labo­ra­toire. Il s’est expli­qué affir­mant qu’il n’en avait fait usage que pour l’un de ses clips. Mais il a été pour­sui­vi pour « déten­tion et trans­ports d’armes ». L’af­faire est jugée en ce moment devant le tri­bu­nal correctionnel.
Trois de pri­son requis contre Lacrim ! – Lacrim qui ne s’est pas pré­sen­té devant le tri­bu­nal a été jugé par contu­mace. L’a­vo­cat géné­ral a décla­ré que Lacrim  «surfe sur la logique de la vio­lence», il parle d’un homme condam­né par le pas­sé «qui avait sem­blé faire amende hono­rable» mais «reprend à sa sor­tie de pri­son le même filon de la vio­lence». Le rap­peur qui a bat­tu tous les records avec son album « Cor­leone » semble en mau­vaise pos­ture. Trois ans de pri­son ont été requis alors que la jus­tice n’a tou­jours trou­vé aucun lien entre Lacrim et les barons de la drogue qui offi­ciaient dans ses lieux.

À la une