dimanche 25 juillet 2021

Un album posthume de DMX sortira fin mai !

Devenir rédacteur chez Rapunchline

T'as l'âme d'un journaliste, t'es super motivé et tu t'y connais bien en musique urbaine ? Si tu penses avoir toutes ces qualités, contacte-nous par mail pour rejoindre notre équipe de bénévoles.

En studio avant son décès pour un ultime classique au casting XXL ? 

Ce n’était un secret pour personne que le géant DMX oeuvrait sur un nouvel album, cependant nul ne savait, au moment de sa mort, où en était l’avancée de son projet. Un (inattendu) dernier opus passionnant le rappeur qui s’était livré, en communiquant des informations au média Revolt à ce sujet. Effectivement, en dépit d’un catalogue musical remarquablement riche en hits et en bangers, l’artiste américain ne comptait sérieusement pas se suffire des ses exploits passés.

Ce huitième opus intitulé Exodus (en référence au prénom de l’un de ses fils) paraitra moins de deux mois après à son décès, des suites d’un infarctus, à l’âge de 50 ans. Lors d’un communiqué annoncé le lundi 10 Mai par son producteur Swizz Beatz, l’album ne se composera que de tracks inédits et sera distribué par le label Def Jam Recordings : signant en 2019 avec le célèbre label, l’opus devait être le premier à naitre sous la tutelle de Def Jam et profiter de collaborations légendaires telles que le regretté Pop Smoke, Lil Wayne, Snoop Dog ou encore Alicia Keys, Usher et plus inhabituel le leader du groupe U2, Bono. 

Exodus sera, dès lors, le dernier album de la star depuis Undisputed, sorti en 2012. 

Le rappeur travaillait sur une série évoquant le thème de la paternité dans laquelle il envisageait de présenter ses enfants les uns aux autres dont certains pour la première fois. En parallèle, la chaine de télévision américaine HBO opérait également sur un documentaire relatant l’intense vie du rappeur.

Devenu célèbre à la fin des années 90, DMX, de son vrai nom Earl Simmons, est un rappeur à la plume acerbe et brutale dont les textes impliquent intensité, violence et noirceur. S’en suivront sept albums pour un total de plus de 30 millions de disques écoulés à travers le monde et placés en tête des ventes aux Etats-Unis, notamment les tracks It’s a dark et Hell is hot restés dans les classements américains pendant 101 semaines. L’artiste enchaine les tubes et les tournées devenant le second rappeur de l’Histoire après Tupac à avoir présenter deux albums à s’élever, la même année, au classement Billboard 2020. 

Disparu malheureusement trop tôt, DMX laissera une empreinte puissante et éternelle sur la monde du rap avec ses multiples albums. Néanmoins et comme toute légende, le flow de l’artiste n’est pas prêt de disparaitre de nos esprits et de nos oreilles. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Swizz Beatz (@therealswizzz)